Le Dr. Jacques Sauvan et le mystérieux Département Cybernétique de la SNECMA (1963-1970). Séminaire : Histoire des Sciences, Histoire de l’Innovation

Quand :
20 avril 2017 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min
2017-04-20T17:00:00+02:00
2017-04-20T19:00:00+02:00
Où :
Institut des sciences de la communication (ISCC) (salle de conférences, rez-de-chaussée)
20 Rue Berbier du Mets
75013 Paris
France

Ronan Le Roux (Université Paris-Est Créteil EA4395 LIS ; SPHERE)

Dans le cadre d’un ouvrage consacré à l’histoire de la cybernétique en France pendant les Trente glorieuses, cet exposé traitera d’un sujet resté largement méconnu, très peu documenté, celui des travaux de Jacques Sauvan (1912-2007) à la Société nationale d’étude et de construction de moteurs d’aviation (Snecma). Le sujet est à l’intersection de l’histoire du connexionnisme, de l’informatique expérimentale, de leurs applications industrielles et militaires précoces, l’histoire de l’interaction de ces domaines étant encore, dans le cas de la France, une terra incognita dont je donnerai ici quelques repères exploratoires, en soulignant son rapport à la cybernétique (entendue ici au sens de construction de « systèmes nerveux » artificiels), mais aussi, d’une façon assez marginale et originale, à l’automatique.

Sauvan, médecin radiologue et concepteur amateur de machines auto-adaptatives, se voit confier la direction d’un petit service hors norme au coeur d’un géant du complexe militaro-industriel français. Quels collaborateurs recruter, comment organiser un service, quelle place lui assigner dans l’organigramme, pour construire des prototypes dont les usages potentiels sont eux-mêmes à inventer ? Entre expérimentations matérielles et organisationnelles d’une part, et nouveaux besoins en calcul d’autre part, émerge un micro marché de l’intelligence artificielle neuromorphe hardware qui durera quelques années, déjà aux prises avec des problématiques actuelles du « big data ».

Ronan Le Roux est Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication. Il prépare un ouvrage sur « Une histoire de la cybernétique en France, 1948-1975 », dans la collection Classiques Garnier.

Le séminaire :

Le but du séminaire est de proposer une réflexion approfondie sur l’histoire de la circulation des sciences et des innovations en Europe, ainsi que sur l’histoire des civilisations matérielles que cette circulation transforme. Ce séminaire est adossé aux activités de l’équipe d’Histoire des Sciences de l’Université Pierre et Marie Curie et de l’axe 1 de recherche « L’Europe comme civilisation matérielle : flux, transitions, crises » du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe ». Chacune des séances du séminaire est construite autour de l’intervention d’un chercheur. Si la période susceptible d’être couverte dans les interventions va de la fin du 18e siècle à aujourd’hui, l’accent sera mis sur la période la plus récente.

L’un des objectifs du séminaire est de réunir et faire interagir des publics provenant d’horizons différents (étudiants de niveau master 2 en histoire, doctorants et chercheurs débutants en histoire des sciences, et doctorants des disciplines scientifiques de l’UPMC). Afin de faciliter la compréhension des interventions, qui seront de niveau recherche, les séances seront brièvement introduites par les organisateurs. Une séance de discussion suivra les interventions.

Prochaines séances :

27 avrilDavid Edgerton (King’s College London)
Transport and British history.

4 maiLino Camprubi (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte)
Underwater Surveillance and the Modern Mediterranean.

11 maiAna Cardoso de Matos (Universidade de Évora)
L’hydroélectricité au Portugal dans le contexte européen : circulation des ingénieurs, transfert de technologie et construction des paysages de l’innovation.

 

Responsables :
Pr David Aubin, Université Pierre et Marie Curie (IMJ-PRG / ASHiC),david.aubin@upmc.fr
Pr Pascal Griset, Université Paris-Sorbonne (SIRICE-CRHI / ISCC), pascalgriset@yahoo.fr

Comité de programme :
Reynald Abad (Université Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier)
Alain Beltran (CNRS, SIRICE)
Yves Bouvier (Université Paris-Sorbonne, SIRICE-CRHI)
Mathieu Flonneau (Université Panthéon-Sorbonne, SIRICE-CRHI, Association P2M)
Léonard Laborie (CNRS, SIRICE-CRHI)