Construction et évolution des savoirs savants français sur l’Europe médiane au XXe siècle

Quand :
30 novembre 2017 @ 9 h 30 min
2017-11-30T09:30:00+01:00
2017-11-30T09:45:00+01:00
Où :
Institut d’études slaves
9 Rue Michelet
92100 Boulogne-Billancourt
France

Dans le cadre du programme « Construction des savoirs sur l’Europe médiane » (UMR SIRICE/Labex EHNE), l’approche géographique par aire régionale ou nationale a d’abord été privilégiée. Puis, dans une optique prosopographique, nous avons abordé des catégories comme celles des militaires, des diplomates et des exilés.

Cette table ronde envisage de mieux cerner le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche comme producteur de ces savoirs,  qu’il s’agisse d’enseignements ou d’apport à la recherche. La formation, la transmission et la production des savoirs seront abordées. Quelques institutions (comme l’École libre des sciences politiques, les Langues’O, l’Université, l’EPHE, l’EHESS…) ont joué un rôle capital dans ce domaine. Trois disciplines seront privilégiées : l’histoire, la géographie et la littérature, sans exclure a priori les autres (sociologie politique, anthropologie…) ou les approches plus transversales (civilisation). Les ensembles géographiques concernés peuvent être nationaux (cultures et espaces) ou régionaux (Europe baltique, centrale, orientale ou balkanique).

Chronologiquement, notre point de départ sera constitué par les premiers enseignements donnés au Collège de France à partir des années 1840 et le point d’arrivée sera la fin du XXe siècle, avec les transformations liées à l’effondrement du bloc soviétique.

Les participants seront invités à répondre à quelques questions générales non exhaustives : comment se structure le champ  depuis le milieu du XIXe siècle (institutions, savoirs individuels) ? Quels sont les acteurs et comment devient-on spécialiste de l’Europe médiane, c’est-à-dire de l’espace situé entre l’Allemagne et la Russie ? Quelle est leur insertion dans le paysage général de l’enseignement et de la recherche en France ? Quels sont les rapports entre spécialisation sur l’Europe médiane, slavistique et germanistique ? Quels sont les contenus des savoirs dispensés ou diffusés ? Quels sont les champs disciplinaires concernés et comment évoluent-ils ? Quels sont les liens entre savoirs universitaires, savoirs savants et savoirs publics ? Comment s’articule le monde savant avec les pouvoirs publics (création des enseignements, expertise…) ? Comment évolue la recherche sur le champ ?

 

Programme

Jeudi 30 novembre

9 h 30 – 13 h
Antoine Marès (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Introduction

Les disciplines
Présidence : Marie-Elizabeth Ducreux (CNRS/CRH-EHESS)

Histoire

– Catherine Horel (UMR SIRICE-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Dix-neuviémistes de l’Europe centrale : Jean-Paul Bled et Bernard Michel

– Paul Gradvohl (Université de Lorraine), Savoirs historiques sur l’Europe médiane contemporaine en France : générations et horizons successifs ?

– Christine Lebeau (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), L’histoire moderne : de Victor L. Tapié à Jean Bérenger

– Julien Gueslin (Bibliothèque universitaire de Strasbourg), Universitaires français et savoirs baltiques

– Stanislav Sretenović (Académie des sciences de Belgrade), Universitaires français et création du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes

 

14 h – 18 h

Présidence : Nathalie Clayer (CNRS/CETOBAC-EHESS)

Géographie

– Michel Sivignon (Université Paris X Nanterre), Les géographes français et les Balkans, du Congrès de Berlin à la chute du Mur

– Marie-Claude Maurel (EHESS), Les géographes français et l’Europe centrale : itinérance d’une aire géo-historique

– Emmanuelle Boulineau et Lydia Coudroy de Lille (Université de Lyon, UMR EVS), La géographie française sur l’Europe médiane vue à travers les thèses depuis la fin des années 1980

Littérature

– Xavier Galmiche (Université Paris-Sorbonne), Préserver l’éclectisme des précurseurs ? Les méthodes de l’histoire littéraire sur l’Europe centrale au XXe siècle, entre principes comparatistes et perspectives national(ist)es

 –  Maria Delaperrière (Inalco), Les médiateurs de la littérature polonaise dans l’enseignement supérieur français

Vendredi 1er décembre

Présidence : Paul Gradvohl (Université de Lorraine)

9 h 30 – 13 h

Les institutions

EPHE

– Ioana Popa (CNRS/ISP), La construction du programme d’études sur l’espace russe, soviétique et est-européen de la VIe Section de l’EPHE : circulations disciplinaires, passerelles institutionnelles et logiques de distinction

 Inalco

– Ildikó Józan (Université ELTE, Budapest/Université de Strasbourg), Géographie, typologie, politique. Le hongrois va à l’université à Paris

– Cécile Folschweiller (Inalco) : Émile Picot, pionnier de l’enseignement du roumain aux Langues orientales.

Strasbourg

– Ségolène Plyer/Audrey Kichelewski (Université de Strasbourg), L’Université de Strasbourg comme avant-garde et comme relais des savoirs sur l’Europe médiane, 1870-1970

14 h – 17 h

Présidence : Antoine Marès (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

– Sciences Po

– Nadège Ragaru (CNRS/Sciences Po-CERI), Des études slaves à la soviétologie : la constitution des savoirs sur l’Europe médiane et la Russie à l’École libre des sciences politiques

– Jacques Rupnik (Sciences Po – CERI), Du monde soviétique, Europe de l’Est, Europe centrale : Science Po entre post-1968 et post-1989

Table ronde animée par Isabelle Davion (Université Paris-Sorbonne)

– Daniel Beauvois (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marie-Élizabeth Ducreux (CNRS/ EHESS-CRH), Bernard Lory (Inalco), Georges Mink (CNRS/ ISP Nanterre, sous réserve), Violette Rey (ENS Saint-Cloud)

 

Programme à télécharger : Savoirs savants français sur l’Europe médiane