Colloque : Palais royaux dans l’Europe des révolutions

Quand :
27 avril 2017 @ 9 h 00 min – 28 avril 2017 @ 16 h 00 min
2017-04-27T09:00:00+02:00
2017-04-28T16:00:00+02:00
Où :
INHA
2 Rue Vivienne
75002 Paris-2E-Arrondissement
France

Depuis la publication par Nikolaus Pevsner de son History of Building Types en 1976, les historiens de l’architecture ont saisi l’importance de la méthode typologique pour penser leur discipline. La pensée en type, développée dans la rédaction des programmes de concours académiques au siècle des Lumières, permet d’articuler les concepts de convenance, de caractère et de composition analysés par Werner Szambien ou Jacques Lucan, au regard de la commande publique et privée. Dans l’Europe d’Ancien Régime, le palais pour le prince représente, avec l’église métropolitaine ou la basilique royale, le programme le plus prestigieux auquel peut prétendre un architecte. Au moment où l’absolutisme de droit divin commence à être remis en question, qu’advient-il du siège du pouvoir royal ou princier, symbole de l’autorité politique supérieure et siège de la dynastie ? Et les modèles de l’Escorial, de Versailles, Het Loo ou Saint James fonctionnent-ils encore comme référents nationaux au moment où les publications des découvertes archéologiques de Rome ou de Split fournissent des modèles concurrents ?  La seconde moitié du XVIIIe siècle et la première moitié du siècle suivant représentent un moment d’intense construction ou reconstruction de palais princiers en Europe, de Caserte à Saint-Pétersbourg, Lisbonne, Versailles ou Coblence. Cette vogue, rappelée par Percier et Fontaine dans leur Résidences des souverains de France, d’Allemagne, de Russie, etc. publié en 1833, se développe dans une Europe en proie à des bouleversements politiques considérables qui entraînent une modification importante de la nature et de la symbolique du pouvoir princier.

Ce colloque international sur deux jours, qui se veut centré sur l’Europe de la seconde moitié du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle, cherchera à interroger la manière dont les architectes et leurs commanditaires ont intégré l’évolution du caractère et de la symbolique du palais dynastique, que cela soit dans la théorie ou la pratique, interrogeant distribution, mise en œuvre, relation avec l’environnement immédiat, décor, fonctions, réutilisations ou modèles publiés ou dessinés.

Programme : 

Jeudi 27 avril

Matin :
Alexandre Gady (Université Paris-Sorbonne)

9h Accueil

9h30 Ouverture, Introduction

10h-10h30 Reconstruire Versailles, de Louis XV à Louis-Philippe.
Basile Baudez (Université Paris-Sorbonne)

10h30-11h Napoléon Ier empereur ou citoyen ? Du choix de la résidence privée du souverain.
Francesco Guidoboni GRAHAL Pierre Geoffroy GRAHAL ( ), ( )

11h-11h15 pause

11h15-11h45 Au service de la nouvelle élite au tournant du siècle : les cas des hôtels de Bourrienne et de Beauharnais.
Fabien Passavy Architecte du Patrimoine, agence 2BDM ( )

12h-12h30 La France en ses meubles Une symbolique du décor dans les palais du Domaine étranger (Italie, Belgique, Hollande) de l’an X à 1815.
Mathieu Caron (Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel)

Après-midi :
Pascal Liévaux (Direction générale des Patrimoines, Ministère de la Culture et de la Communication)

14h-14h30 Fastes, étiquette et collections : regard croisé sur la nécessaire transformation des complexes palatiaux des Tuileries et du Louvre, du palais d’Hiver et de l’Ermitage vers 1800.
Guillaume Nicoud (Archivio del Moderno, Accademia di Architettura Università della Svizzera italiana)

14h-30-15h The Chesma Palace in St. Petersburg and Catherine II’s Shifting Political Ambitions
Elizaveta Renné (Saint Pétersbourg, Musée de l’Ermitage)

15h-15h15 – Discussion

15h15-15h30  Pause

15h30-16h Théories et typologies de l’idée de palais royal dans la culture espagnole du XVIIIe siècle: histoires d’un conflit artistique et politique.
Delfín Rodríguez Ruíz Université Complutense de Madrid ( )

16h15-16h45 Le palais du roi au temps de l’empereur: réflexions sur le Palacio Nuevo de Madrid de Charles IV à Joseph Bonaparte (1789-1813)
Adrián Almoguera (Université Paris-Sorbonne, Centre André Chastel)

Vendredi 28 avril

Matin :
Jean-Philippe Garric (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

9h30 Accueil

10h-10h30 Nouvelles façades pour un palais trop sévère: projets inédits de Raffaele Stern pour le Palais Impérial de Rome, 1811-1814.
Susanna Pasquali (Université de Rome La Sapienza)

10h30-11h Towards a Modern Imperial Palace: the Ducal Palace of Mantua in the Eighteenth Century.
Ludovica Cappelletti (École Polytechnique de Milan)

11h-11h15 pause

11h15-11h45 La forteresse et le palais. Plusieurs projets pour la dynastie de Savoie dans une ville juste annexée et hostile après la tempête napoléonienne (1818-1825).
Paolo Cornaglia (École Polytechnique de Turin)

12h-12h30 Changements de goût et d’étiquette : les français dans les palais royaux des Bourbons de Naples.
Alba Irollo (Chercheuse indépendante)

Après-midi :
Dany Sandron (Université Paris-Sorbonne)

14h-14h30 Pour le roi, pour l’État : Caserte et Charles de Bourbon.
Pablo Vázquez Gestal (Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne)

14h-30-15h Le projet de Barnabbé Guimard pour un palais à Bruxelles, v. 1768.
Dirk Van de Vijver (Université d’Utrecht)

15h-15h45 Showcases of Modernity in the Age of Reforms – 19th Century Ottoman Palaces of Istanbul.  
Nilay Ozlu (Istanbul, Bogazici University)

15h45 – Conclusion

Programme à télécharger : Programme Palais royaux