Panthéons de la Renaissance – Représentation des grands hommes et mythologie du temps présent (Italie/Europe, 1300-1700)

Quand :
30 November 2018 @ 9 h 00 min – 1 December 2018 @ 16 h 00 min
2018-11-30T09:00:00+01:00
2018-12-01T16:00:00+01:00
Où :
École française de Rome
Piazza Navona
62, 00186 Roma RM
Italie

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Coorganisation : Élisabeth Crouzet-Pavan, Jean-Baptiste Delzant, Clémence Revest.
Comité scientifique : Concetta Bianca, Cécile Caby, Élisabeth Crouzet-Pavan, Jean-Baptiste Delzant, Clémence Revest

Avec le soutien de l’École française de Rome, de Sorbonne Université, du Centre Roland Mousnier, de Axe 3 « L’humanisme européen » du Labex Écrire une Histoire nouvelle de l’Europe.

Argumentaire

La représentation en série des « grands hommes » se déploie tous azimuts dans la production littéraire et artistique de l’Europe entre fin du Moyen Âge et première modernité. Si ce motif aussi foisonnant que polymorphe (notices biographiques, cycles de portraits, collections d’épitaphes, listes de noms etc.) puise ses origines dans diverses traditions antiques et médiévales, comme le genre du De viris illustribus ou le thème des Neuf Preux, il semble connaître alors une exceptionnelle floraison, dans un contexte de mutation culturelle de grande ampleur dont l’Italie est le premier laboratoire. Surtout, il devient un instrument d’exaltation, non seulement des modèles héroïques du passé, mais aussi d’individus contemporains ; et aux côtés des seigneurs, des chefs de guerre et des prélats, apparaissent des lettrés, des artistes, des femmes. L’imaginaire des « hommes illustres » apparaît ainsi, à travers ses différentes mises en scène, comme un registre privilégié d’écriture du temps présent, irrigué par une conscience historique caractéristique de la pensée de la Renaissance. Peuplés de pères fondateurs ou de modèles d’un réveil des vertus antiques, ces nouveaux panthéons composent de la sorte comme une mythologie « de notre temps », une aventure collective et triomphante, qui est une histoire politique, mais également intellectuelle et artistique.

Il s’agira donc, au sein d’une rencontre internationale conçue dans une optique pluridisciplinaire, comparative et sur la longue durée, d’étudier les multiples usages et évolutions du motif des « grands hommes » contemporains et d’en interroger les enjeux symboliques. Quatre questions seront particulièrement mises en avant :

  • Comment s’articulent et se répondent art du portrait, biographie et écriture de l’histoire ?
  • Par quels vecteurs et selon quelle chronologie ce registre s’est-il diffusé à l’échelle européenne ? Peut-on distinguer des modèles communs ou, au contraire, des spécificités nationales ou locales ?
  • Qui sont les individus régulièrement choisis pour composer ces panthéons, et pourquoi ?
  • Dans quelle mesure ces œuvres participent-elles à l’élaboration d’une conscience de la « Renaissance » ?

Vendredi 30 novembre

  • 9h : Élisabeth Crouzet-Pavan (Sorbonne Université), Clémence Revest (CNRS-Centre Roland Mousnier), Jean-Baptiste Delzant (Aix-Marseille Université),
    Accueil des participants et introduction du colloque

Traditions et pratiques d’un genre à la fin du Moyen Âge

Présidence : Clémence Revest

  • 9h30 : Jacqueline Cerquiglini-Toulet (Sorbonne Université),
    La vie des femmes célèbres constitue-t-elle un genre à la fin du Moyen Âge ?
  • 10h : Johannes Bartuschat (Université de Zurich),
    Le De mulieribus claris de Boccace à la Renaissance
  • 11h30 : Aurélien Robert (CNRS-Centre d’Études Supérieures de la Renaissance),
    Les Vies de philosophes : évolution d’un genre littéraire entre Moyen Âge et Renaissance
  • 12h : Jean-Baptiste Delzant (Aix-Marseille Université),
    Pour le lustre des seigneurs. Le recours aux hommes illustres dans les seigneuries urbaines (Italie, fin du Moyen Âge)

Les héros des temps renaissants

Présidence : Concetta Bianca

  • 14h30 : Erminia Irace (Université de Pérouse),
    Una genealogia per descrivere l’attualità : gli uomini d’arme nell’Italia illustrata di Biondo Flavio
  • 15h : Marilena Caciorgna (Université de Sienne),
    Heroum virtutes. Uomini illustri, Donne famose nell’arte del Rinascimento : identità e tradizione

Présidence : Cécile Caby

  • 16h : Luka Spoljaric (Université de Zagreb),
    Dalmatian Humanists and their Heroes
  • 16h30 : Guy Le Thiec (Aix-Marseille Université),
    Du Museo à l’illustration : la fabrique d’hommes illustres de Paolo Giovio.

Samedi 1er décembre

Devenir un homme illustre, dans la France moderne

Présidence : Élisabeth Crouzet-Pavan

  • 9h : Jean Balsamo (Université de Reims),
    Un Panthéon critique: les Essais de Montaigne.
  • 9h30 : Philippe Desan (Université de Chicago),
    Illustre Montaigne ? La lente construction d’une gloire littéraire.
  • 11h : Christian Jouhaud (École des Hautes Études en Sciences Sociales),
    Histoire de l’échec d’une Vie : ni paradis des saints ni panthéon pour Michel de Marillac (1563-1632).
  • 11h30 : Oded Rabinovitch (Université de Tel Aviv),
    Les Hommes illustres de Charles Perrault (1696) : nation, siècle, media.

Les voies multiples d’un imaginaire

Présidence : Jean-Baptiste Delzant

  • 14h : Catherine Kikuchi (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines),
    Les hommes illustres sous presses : éditions et reprises du genre dans l’imprimerie européenne au XVe et au début du XVIe siècle.
  • 14h30 : Naïma Ghermani (Université Grenoble-Alpes),
    Une galerie incarnée des grandes hommes : les collections d’armures dans l’Empire au XVIe siècle.
  • 15h : Roberto Bizzocchi (Université de Pise),
    Uomini illustri, famiglie illustri. Mitologie antiche e moderne.

Discussions conclusives