Exil et apatridie dans le Berlin de l’entre-deux-guerres : ville du refuge ou lieu de transit ?

Quand :
11 June 2018 @ 19 h 00 min
2018-06-11T19:00:00+02:00
2018-06-11T19:15:00+02:00

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Lieux :
– Institut français Berlin (11/6)
Kurfürstendamm 211
10719 Berlin

– Centre Marc Bloch (12/6)
Friedrichstraße 191
10117 Berlin

Après la réédition par Gallimard du témoignage de Françoise Frenkel Rien où poser sa tête (2015) et sa traduction en allemand (Hanser Verlag, 2016), nous revenons sur l’histoire méconnue de la « Maison du Livre français » de Berlin et l’itinéraire étonnant du couple de libraires, Françoise Frenkel et Simon Raichinstein. Au-delà de la trajectoire des deux protagonistes et de l’histoire de la librairie française entre 1921 et 1939, il s’agira de saisir les étrangers dans le Berlin de l’entre-deux-guerres, en particulier la situation des étrangers juifs, et de s’interroger sur les questions d’exil et d’apatridie.

Réservations : vas@cmb.hu-berlin.de

Programme

Lundi 11 juin à 19h à l’Institut français Berlin

Table ronde-débat : «Une librairie française à Berlin dans l’entre-deux-guerres»
Pourquoi ouvrir une librairie française en 1921 dans l’une des villes alors les plus francophobes d’Europe, où la défaite a exacerbé la volonté de revanche ? Quelle est l’offre de la librairie ? Pour quel public ? Comment arrive-t-elle à se maintenir dans le Berlin nazi de 1933 à 1939 ?
• Marion Aballéa (MCF histoire, Université de Strasbourg, Dyname; sur le milieu français de Berlin dans l’entre-deux-guerres, la francophobie à Berlin etc),
• Magali Mattern (étudiante en Master 2 histoire, Paris 1/LMU Munich, sur la politique française du livre en Allemagne dans l’entre-deux-guerres),
• Thomas Simonnet (éditeur, Gallimard) qui parlera de la réédition par Gallimard et de l’écho de la publication,
• Corine Defrance (Directrice de recherche, CNRS, SIRICE) sur la librairie et les libraires.
• Modération: Fabrice Gabriel (Bureau du Livre, Berlin)

Mardi 12 juin au Centre Marc Bloch

9h30 – 16h30
– Mot d’accueil : Catherine Gousseff
– Avant-propos : Corine Defrance

9h45 – Introduction
Bettina Severin-Barboutie (Giessen) : « Des mouvements dans l’histoire à l’histoire en mouvement : Regards sur l’étude historique des mobilités »
Modération : Catherine Gousseff (Berlin)

10h20 – Panel 1 : Le Berlin des étrangers
Modération : Michael Esch (Berlin)

Marion Aballéa (Strasbourg) : Entre curiosité, défiance, goût du risque et admiration : les Français à Berlin dans l’entre-deux-guerres

Catherine Gousseff (Berlin) : La place de Berlin dans la dispersion des Russes en Europe (1920-1925)

11h50 – Panel 2 : Quelle place pour les étrangers juifs dans le Berlin de l‘entre-deux-guerres?
Modération : Corine Defrance (Paris)

Barbara Lambauer (Paris) : De l’Alexanderplatz à la Grenadierstrasse: Berlin et les immigrés juifs d‘Europe centrale et orientale
Agnès Graceffa (Bruxelles) : Une poète-médiéviste russe et juive à Berlin : le long séjour de Raïssa Bloch (1922-1933)

14h15 – Panel 3 : L’antisémitisme dans l’Allemagne de l’entre-deux-guerres
Modération : Emmanuel Droit (Strasbourg)

Werner Bergmann (Berlin), “Raus mit den Ostjuden!” Antisemitismus und antijüdische Gewalt in der Weimarer Republik
Philipp Dinkelaker (Berlin), Antisemitismus in Berlin und Deutschland in den 1930er Jahren

15h40 – Conclusion
Aurelia Kalisky (Berlin)

Programme à télécharger : Brochure Exil et apatridie 11 et 12 juin