Appel à candidature: chaire d’excellence du LabEx EHNE (axe 4: “L’Europe, les Européens et le monde”)

Date de limite de dépôt des candidatures: 20 Avril 2015

Dans le cadre du LabEx EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe), l’axe 4 “L’Europe, les Européens et le monde”, accueille pour une durée de 6 mois fractionnable un chercheur étranger de réputation internationale pour l’associer à ses travaux.

Le LabEx EHNE a pour objectif principal d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en construisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques. Le projet réunit cinq laboratoires partenaires issus de trois établissements (Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris-Sorbonne, Université de Nantes). Il est dirigé par le professeur Eric Bussière (Université Paris-Sorbonne, UMR IRICE). Le CRHIA anime l’un des sept axes de recherche du LabEx (Axe 4, L’Europe, les Européens et le monde, responsable Michel Catala), et privilégie l’étude des circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité / les identités européennes (pour plus de précisions sur les thématiques développées dans l’axe 4, se reporter au site http://labex-ehne.fr//axe-4). La problématique fondamentale du LabEx EHNE est d’offrir à un large public de nouvelles clefs de compréhension de l’histoire de l’Europe notamment par la réalisation d’une encyclopédie numérique.

Les candidat(e)s devront avoir le souci de montrer à partir de leurs recherches ou de leur parcours l’intérêt qu’ils portent à l’étude des circulations et des relations entre l’Europe et le monde. Le ou la candidat(e) retenu(e) participera en langue française aux activités d’enseignement et de recherche liées aux thématiques du LabEx (séminaires de Master à l’Université de Nantes, participation à des séminaires organisés par d’autres axes du LabEx, animation de conférences « grand public »). Il (elle) participera également aux publications du LabEx, notamment à l’encyclopédie thématique en ligne. Il (elle) pourra exploiter entre autres des sources du Centre des Archives Diplomatiques de Nantes (CADN).

Télécharger l’appel à candidatures et le formulaire de candidature.

Contact : labexehne4@univ-nantes.fr

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Séminaire: ‘L’Europe et son “autre” : penser la Méditerranée comme objet de l’histoire des relations internationales du temps présent’

Egyptian Sand Sea, Western Desert, Egypt. (Roland Unger, via Wikimedia Commons)
Egyptian Sand Sea, Western Desert, Egypt
Roland Unger, via Wikimedia Commons

 

Ces rencontres ont été conçues par le Groupe de travail sur la Méditerranée (UMR IRICE, axe 3 : L’Europe et les Autres) dans le cadre du Labex « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (EHNE) » (axe 4 : L’Europe, les Européens et le monde), et également dans le cadre du centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) (axe 2 : La France, l’Europe et le Monde : relations internationales, identités et représentations Nord-Sud). Elles correspondent plus particulièrement à l’un des objectifs déclarés du projet, à savoir la décomposition de la notion d’espace européen et l’écriture d’une histoire transnationale de l’Europe. Le groupe rassemble des chercheurs dans le but de mener une réflexion autour de la Méditerranée comme objet d’histoire des relations internationales du temps présent. Pour ce faire, il organise depuis 2012 des cycles annuels de rencontres où interviennent des spécialistes de la Méditerranée de l’époque moderne et contemporaine. Le programme 2014-2015, intitulé Méditerranée/Afrique, élargit davantage son espace géographique étudié jusqu’à lors pour mieux développer une approche globale des circulations, des réseaux, des dynamiques multi-scalaires de ces territoires au XIX et XX siècle.

Télécharger le programme au format PDF.

Organisation et animation des séances

  • Houda Ben Hamouda, doctorante, université Paris 1, Ater à l’université d’Amiens, (houdabenhamouda31[at]gmail.com)
  • Guia Migani, docteur en histoire, maître de conférences à l’université François Rabelais, Tours (guia.migani[at]univ-tours.fr)
  • Sofia Papastamkou, docteur en histoire, Responsable humanités numériques, Maison européenne des sciences de l’homme et de la société Lille (sofia.papastamkou[at]meshs[dot]fr
  • Karine Ramondy, doctorante, université Paris 1, enseignante, (Karine.Ramondy [at] malix.univ-paris1.fr)

Le jeudi de 18h00 à 20h00

Lieu

  • Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin, Galerie J.B. Dumas, escalier L, 1er étage, salle F603

Programme 2014/2015 – Méditerranée/Afrique

5 février 2015 – Circulations, transferts intellectuels et idéologique

  • Amélie Regnauld – Doctorante en histoire contemporaine, Université Paris 1, Centre d’histoire des relations internationales contemporaines (CHRIC) Les relations entre la gauche égyptienne et le SED (Parti socialiste unifié d’Allemagne), entre idéologie et pragmatisme
  • Constantin Katsakioris – Docteur en histoire contemporaine, Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) Intellectuels africains, communisme et transferts culturels : un chantier complexe

5 mars 2015 – Révolutions arabes et approches méthodologiques en sciences humaines et sociales (1)

  • Jocelyne Dakhlia – Directrice d’études (Historienne et anthropologue du Maghreb) à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) Histoire et Sciences Sociales en Révolution

26 mars 2015 – Espaces de confluences : le cas du Sahara

Attention, exceptionnellement, la séance commence à 17h30.

  • Muriam Haleh Davis – Doctorante en histoire contemporaine, Université de New York L’espace saharien et le projet eurafricain
  • Michel Catala – Professeur d’histoire contemporaine, Université de Nantes, Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA) L’émergence du problème du Sahara occidental dans les relations internationales, 1956-1960
  • Ismael Warscheid – Docteur, Université Paris 1, Institut des mondes africains (IMAF) Islam et transferts culturels au Sahara pré-moderne (XVIe-XIXe siècles) : la fabrique d’un « cosmopolitisme africain » ?

2 avril 2015 – Révolutions arabes et approches méthodologiques en sciences humaines et sociales (2)

  • Choukri Hmed – Maître de conférences en science politique à l’Université Paris-Dauphine: Genèses de la révolution tunisienne : quelle(s) approche(s) méthodologique(s)

9 avril 2015 – Circulations, transferts financiers et pétroliers

  • Giuliano Garavini – Chercheur post-doctorant, Université de Padoue The Oil Shocks of the 1970s and the Discovery of European Economic Dependence
  • Hervé Lado – Docteur en Economie, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne Transferts locaux et prédation des compagnies pétrolières au Nigeria

7 mai 2015 – Approches méthodologiques en histoire des relations internationales

  • Amzat Boukari-Yabara, Docteur en Histoire et Civilisations de l’Afrique, IMAf (ex-CEAf/EHESS),  Panafricanisme et Pax Africana : la politique étrangère de la Tanzanie de Nyerere

4 juin 2015 – Migrations, circulations et diasporas

  • Léonard Vincent – Journaliste spécialiste de l’Afrique (sur TF1, Reporters sans frontières, RFI) Dictature, esclavage, diasporas et flux transsahariens : l’étude du cas érythréen
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

(Français) Contrat doctoral, LabEx EHNE / CRHIA (Nantes) – Axe 4 – «L’Europe, les Européens et le monde»

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Télécharger le document original

Appel à candidatures LabEx EHNE

STRUCTURE Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique – Université de Nantes
UNITE EA 1163
LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Université de Nantes / Campus Lettres Obligation de résidence. Un bureau sera mis à disposition dans les locaux de l’Université.
SITES INTERNET http://labex-ehne.fr// http://mondeurope.hypotheses.org/ www.crhia.fr
POSTE Bourse doctorale à compter du 30/09/2014
DUREE CDD d’un an renouvelable (3 ans – quotité 100 %)
REMUNERATION Rémunération selon la grille salariale des doctorants de l’Université de Nantes (salaire net minimum : 1.300 €)
FINANCEMENT Université de Nantes (MESR) et LabEx EHNE
RESPONSABLE SCIENTIFIQUE Michel Catala – Directeur du CRHIA
DESCRIPTION DU POSTE Dans le cadre Labex EHNE, le CRHIA recrute un(e) doctorant(e) qui travaillera sur un sujet en lien avec l’axe 4 du Labex « L’Europe, les Européens et le monde ». Thèmes de recherche : 1/ L’Europe impériale (gouvernance, colonisation, décolonisation) 2/L’Europe dans le système international (diplomates, diplomaties et nouvelles formes de l’influence) 3/Les Européens dans les mondialisations (espaces, acteurs, migrations) La dimension comparative et plurinationale sera très appréciée. Les sujets proposés porteront de préférence sur l’histoire contemporaine, mais des sujets en histoire moderne et médiévale seront également recevables. Le doctorant devra participer aux activités du Labex en lien avec le post-doctorant chargé de l’animation scientifique du programme. La direction sera assurée par un HDR du CRHIA Nantes. Possibilité de codirection nationale ou de cotutelle internationale.
COMPETENCES REQUISES Bonne pratique de l’anglais et / ou de l’espagnol souhaitable. Maîtrise du français pour un candidat étranger. Esprit d’initiative et capacité à s’intégrer dans un programme collectif. Rigueur et autonomie.
QUALIFICATIONS REQUISES Master recherche en histoire mention très bien (note du mémoire > 16/20)
CANDIDATURE CV Lettre de motivation Présentation du sujet de thèse (4 pages maximum) Relevé de notes de master 1 et 2 (avec notes des mémoires et rang de classement en master 2) Lettre de soutien du directeur de recherches en M2
MODALITES Les candidatures sont à envoyer avant le 15/09/2014 à :

Résumé du projet : Le programme de recherches EHNE, Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe, porté par Éric Bussière (UMR IRICE- Paris IV) est l’un des 15 projets SHS retenus dans le cadre de la seconde vague nationale de sélection des Laboratoires d’excellences (LabEx). En réunissant un véritable capital de compétences pour une durée de 8 ans, EHNE constitue un laboratoire d’excellence dont le but sera d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en s’adressant tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens qu’aux politiques. À cette crise complexe aux dimensions multiples se trouve associé le constat de la difficulté de l’historiographie actuelle à saisir l’objet Europe dans sa globalité et à intégrer l’histoire du projet européen à celle de l’Europe dans son ensemble. Sous la responsabilité de Michel Catala, le CRHIA (Université de Nantes et de La Rochelle) est en charge de l’axe 4 : L’Europe, les Européens et le monde. L’identité européenne se définit dans son rapport au reste du monde, proche ou lointain, à travers ses relations, ses échanges, ses « effets retours ». L’axe 4 va privilégier les circulations depuis et vers l’Europe dans tous leurs aspects, les transferts qu’elles impliquent et leurs impacts sur l’identité/les identités européennes. Les acteurs et les véhicules de ces relations fourniront une clé d’analyse : acteurs individuels, réseaux, organisations privées, organisations internationales. Les travaux de recherche s’organisent en 4 thématiques : L’Europe impériale

  • Expansion, frontières et territoires : gestion différenciée des populations
  • La légitimité d’une histoire impériale de l’Europe
  • Impact du colonial et de l’international sur les transformations des Etats et des sociétés européennes

Circulations, migrations, mobilités, identités

  • Migrations et identités européennes
  • Retours d’Empire
  • Migrations forcées

L’Europe et le système international

  • Culture et pratiques de la paix
  • Intégrations régionales et modèles
  • Régulation juridique du système international

Les Européens et les mondialisations : espaces, transferts, acteurs

  • Villes/ports européens et mondialisations (en Europe et hors d’Europe)
  • Les Européens et la mer
  • Acteurs et réseaux de l’échange
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

(Français) Le LabEx EHNE aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2014): “Rebelles, rébellions et colonisation: l’exemple français” (table-ronde)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

RVH-RebellesLe Labex EHNE développe à l’Université de Nantes un axe de recherches intitulé L’Europe, les européens et le monde qui s’intéresse tout particulièrement aux situations coloniales, aux formes d’expansions impériales des États européens mais également aux effets retours de cet impérialisme sur les constructions politiques et identitaires en Europe. A toutes les époques, l’Empire s’impose par la force, et doit lutter contre les rebelles qui lui résistent ou aspirent à la liberté. L’histoire de l’expansion coloniale européenne est marquée par de multiples formes de résistance des populations conquises, révoltes, soulèvements et insurrections diverses. L’Empire colonial français en a connu de multiples, qui ont entraîné de nombreuses opérations politico-militaires, des conquêtes jusqu’aux indépendances, en passant par des phases de « pacifications » plus ou moins organisées et violentes. Du XVII° au XX° siècle, le pouvoir colonial, à Paris et dans les colonies, s’interroge sur la « gestion » de ces populations rebelles et sur les moyens et les méthodes à mettre en place pour maintenir sa domination. La présentation par trois enseignants-chercheurs du Centre de recherches en histoire internationale et atlantique de l’Université de Nantes (CRHIA) de trois exemples concrets sur des périodes, des thématiques et des espaces différents permettra d’engager le débat sur la question de la représentation et de la répression du rebelle en situation coloniale.

  • Yann Lignereux, Professeur d’histoire moderne : Les Iroquois de la Nouvelle-France : démons, mauvais sujets et rebelle. Une expérience de la sujétion politique comme instrument de la construction de la souveraineté politique en France.
  • Jean-François Klein, MCF d’histoire contemporaine : Une nouvelle éthique coloniale: Pennequin et la pacification des rebelles Tonkin/Madagascar 1883-1913.
  • Michel Catala, Professeur d’histoire contemporaine : La France et l’Espagne face aux rebelles marocains, 1947-1958.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

(Français) Appel à communications: Journée d’études «Droits, liens à la nation et territoires en Europe, périodes moderne et contemporaine»

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

img_actu_279Université de Nantes, vendredi 28 novembre 2014

Organisateurs

  • Antonio de Almeida Mendes, MCF en histoire moderne, Université de Nantes
  • Pauline Peretz, MCF en histoire contemporaine, Université de Nantes

L’ambition de cette journée d’études est de comprendre comment le sentiment d’identité ou, plus justement, d’appartenance des migrants est affecté par leurs allers retours entre l’espace d’origine et l’espace d’arrivée. En quoi ces migrations de longue durée incitent-elles espaces d’origine (ou pays d’origine) et espaces d’arrivée (ou pays d’accueil) à étendre les droits à leurs ressortissants au-delà de leurs frontières, et à modifier ainsi sensiblement la définition qui était initialement la leur dans le seul cadre national ? Nous aimerions réfléchir à la continuité (et à la redéfinition) de ces interrogations entre les périodes moderne et contemporaine, à partir de traditions nationales – en particulier, mais pas seulement, les cas français, italien et portugais. Il s’agira notamment de questionner le présupposé selon lequel l’avènement de la citoyenneté et de l’Etat-nation redéfinit la nature de l’attachement au pays. Trois questions devraient structurer cette journée:

  • comment se construit l’attachement au pays où l’on est né ? Qu’est-ce qu’être « portugais », « italien », « français »… lorsque l’on va et vient entre son pays d’origine et un autre pays ?
  • que modifie l’engagement des Etats sur ce terrain d’un point de vue juridique (octroi de droits civiques, politiques, économiques, etc.) ? Quelles en sont les conséquences pour les droits accordés aux nationaux vivant au sein des frontières ? pour la démographie / le peuplement de ces pays ?
  • y a-t-il progressivement mise en place de modèles transnationaux de gouvernement des populations à distance – tentative de perpétuation des liens politiques, économiques, affectifs, familiaux, mémoriels, mobilisation des ressources produites par les ressortissants…?

Merci d’envoyer vos propositions de communication (1 page maximum) aux deux organisateurs de la journée avant le 1er juin 2014  : amendes [at] 9online.fr et pauline.peretz [at] ehess.fr

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

(Français) L’Europe et son “autre”: penser la Méditerranée comme objet de l’histoire des relations internationales du temps présent

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Petrus Roselli. Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire (XVe siècle).
Petrus Roselli. Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire (XVe siècle).

Rencontres 2013-2014

Ces rencontres ont été conçues par le Groupe de travail sur la Méditerranée (UMR IRICE, axe 3 : L’Europe et les autres) dans le cadre de l’axe 4 (L’Europe, les Européens et le monde) du Labex Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (EHNE), qui est piloté par le Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA), Université de Nantes.

Les rencontres s’inscrivent dans l’un des objectifs déclarés du projet, à savoir la décomposition de la notion d’espace européen et l’écriture d’une histoire transnationale de l’Europe. Le groupe rassemble notamment des chercheurs des Universités de Paris I, Paris IV, de Nantes, et du Centre Roland Mousnier, dans le but de mener une réflexion autour de la Méditerranée comme objet d’histoire des relations internationales du temps présent. Une première série de rencontres a eu lieu en 2012-2013. Celles prévues pour 2013-2014 focalisent sur des thématiques plus spécifiques, permettant ainsi d’approfondir dans des problématiques qui seront davantage abordées dans le cadre d’un futur colloque.

Les séances sont organisées par Houda Ben Hamouda (doctorante, Université Paris 1, ATER à l’Université de Nantes, Guia Migani (MCF en histoire contemporaine, Université de Tours) et Sofia Papastamkou, docteur en histoire, BDIC.

Programme 2013-2014

Vecteurs de circulations d’idées et de savoirs dans l’espace méditerranéen

  • 6 décembre 2013 : Alain Messaoudi (MCF, Université de Nantes) : La contribution de l’orientalisme arabisant français à l’affirmation d’un espace méditerranéen
  • 21 janvier 2014 : Claire Fredj (MCF, Université Paris X-Nanterre) : L’invention d’une profession ? Le médecin de colonisation en Algérie XIXe-XXe s.

Construire et penser l’espace méditerranéen

  • 11 février 2014 : Elena Calandri (Professeur, Université de Padoue) : L’Occident et la construction de la Méditerranée : du Pacte Atlantique à la Conférence de Barcelone
  • 25 mars 2014 : John Tolan (Professeur, Université de Nantes) : La portée de la loi de l’église en terre d’islam : le statut légal des chrétiens latin en terre d’islam selon le juriste canonique Ramon de Penyafort (XIIIe s.)

Circulations transnationales, migrations

  • 29 avril 2014 : Simone Paoli (Chercheur post-doc, Université de Padoue) : The migration issue in Euro-Mediterranean relations from the Global Mediterranean Policy (1972) to the Barcelona Process (1995) : changes and continuities
  • 20 mai 2014 : Angelos Dalahanis (Chercheur post-doc, IREMAM) : La Maison de commerce d’Alexandrie et son rôle dans les circulations de personnes de la communauté grecque d’Egypte

Les séances se tiennent de 17h30 à 19h30 à l’Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin, Galerie J.B. Dumas, escalier L, 1er étage, salle F603.

Contact

  • houdabenhamouda31[at]gmail[dot]com
  • migani_guia[at]yahoo[dot]fr
  • sofia.papastamkou[at]bdic[dot]fr
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail