(Français) Colloque “Divorcer autrefois ?”


Mercredi 27 Novembre 

 

13h00. Accueil des participants – pause café

13h45. Introduction

14h00. Session Stratégies et acteurs 1 (Prés. JF Chauvard)

– Richard Stéphanie (Université de la Sorbonne, Centre Roland Mousnier) : « Divorcer » au Moyen Âge ? La désunion des mariages princiers (France, XIVeXVe siècles).

– Leclercq Mathilde (Université de Pau, ITEM EA 3002) : Divorcer à Genève au temps de Calvin : un droit égalitaire entre les sexes ? de la théorie à la pratique

– Chatelain Claire (CNRS, Centre Roland Mousnier) : Deux cas de séparation au XVIe siècle : arguments et enjeux.

– Breen Michael (Reed College, Portland, OR USA): Annulment Suits and the épreuve du congrès at the Officialité de Paris in the Early Seventeenth Century: Judicial Theory and Legal Practice.

16h00. Pause café

16h30. Session Stratégies et acteurs 2 (Prés. M. Martini)

– Poutrin Isabelle (Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) Centre d’études et de recherches en histoire culturelle (CERHiC, EA 2616) : Sauver la face. Les enjeux symboliques de deux demandes féminines d’annulation de mariage devant le tribunal de la Rote romaine (Espagne, fin XVIe-début XVIIe siècle).

– Carbone Angela, de Pinto Annamaria Gaetana, Uccellini Domenico (Università degli Studi di Bari Aldo Moro), Marriage Separations in Southern Italy Between the Seventeenth and Nineteenth Centuries: a Long-Term Continuity?

– Detesan Daniela (Institute of History George Barițiu), Divorce trials in Transylvania.Case Study: The Romanian Orthodox Archpriestship of Săliște (1862 – 1882)

18h00. Fin de la journée

19h00. Diner offert par la SDH pour les participants

 

Jeudi 28 Novembre 

 

9h30. Accueil – Café

10h. Conjugalité(s) (Prés. JL Viret)

– R Bedreag Elena (Institut d’Histoire « Nicolae Iorga », Bucarest (Roumanie) : Divorce, remariage et statut de la femme dans la Moldavie à l’époque prémoderne.

– Chatenet-Calyste Aurélie (Université de Rennes 2, Tempora EA 7468) : La séparation conjugale dans le monde curial au XVIIIe siècle : enjeux et modalités.

– Mbala Lussunzi Vita (Dép. SSH du Centro Nacional da Investigação Cientifica, Angola) : La mise en couple et la rupture des unions conjugales dans l’ancienne société Kongo.

11h30. Déjeuner


13h30. Ruptures législatives et concurrences juridictionnelles 1 (Pres. A. Fornasin)

– Konstantinidou Katerina (Department of History and Archaeology of the University of Athens) : Divorzio, separazione e annulamento di matrimonio degli Ortodossi nella Corfù Veneziana durante gli ultimi decenni del Settecento.

– Griesebner Andrea, Birgit Dober (Institut für Geschichte, Vienne) : Marriage Jurisdiction in the Habsburg Monarchy. Transition from ecclesiastical to secular courts.

– Cap de Vila Alexandra (Université Antoni Gaudi, Barcelone) : El proceso de divorcio de Arnau contra Salla. La historia de una ruptura matrimonial en la Cataluña de mediados del siglo XVIII.


15h00. Présentation de Progedo et de son pôle Histoire (S. Oliveau et S. Brée)


15h30. Pause café


16h00. Ruptures législatives et concurrences juridictionnelles 2 (Pres. A. Verjus)

– Patissier Maxime (Lyon 2, LARHRA) : Les enjeux politico-spirituels d’une séparation : le divorce de Napoléon Ier et Joséphine.

– Gomez Corinne, Robin Isabelle, Tetaerrt Laurie (Université de la Sorbonne, CNRS, Centre Roland Mousnier) : Les femmes et le divorce révolutionnaire (1791-1796).

– Vana Liliane (ULB, Bruxelles) La répudiation de la femme : Quelques aspect de la dissolution du mariage dans la loi rabbinique


17h30. Assemblée Générale de la SDH


18h30. Cocktail du colloque

 

Vendredi 29 Novembre 

 

9h30. Accueil – Café

9h45. Conflits interpersonnels et institutionnels (Pres. I. Poutrin)

– Couriol Etienne (Lyon 3, LARHRA) : Le divorce dans les dictionnaires de cas de conscience.

– Feci Simona (Dipartimento di Giurisprudenza, Université de Palerme) : Le istanze di separazione al tribunale civile di Palermo (metà XIX – metà XX secolo).

– Salmon Aïcha (Paris I, Centre d’histoire du XIXe siècle) : La nuit de noces comme cause de séparation (France, XIXe siècle).

– Dumons Bruno (CNRS, LARHRA) : Faire face au divorce. La recherche d’une pastorale dans l’Église catholique en France (1960-1980).


11h45.
Déjeuner


13h45. Mobilités et mixités (Pres. I. Dubert)

– Vintilă-Ghiţulescu Constanţa (New Europe College/Institut d’histoire ‘Nicolae Iorga’) : Divorcer d’un étranger. Séparation et pratiques matrimoniales dans l’Europe du sud-est (1700-1850).

– Oris Michel (Institut de Démographie et de Socioéconomie, Université de Genève) : Divorcer à Genève au 19e siècle. Analyse sociodémographique d’une rupture contractuelle.

– Brunet Guy (Lyon 2, LARHRA) : Mariage et divorce dans les principales villes d’Algérie, fin XIXe siècle – début XXe siècle.

– Brée Sandra, Vincent Gourdon (CNRS, Centre Roland Mousnier, LARHRA) : Divorcer en banlieue parisienne à la fin du XIXe siècle.


15h45. Conclusion du colloque par Irène Théry (CNRS, EHESS)


17h00. Fin du colloque

 



Comité scientifique

Carole Avignon (Université d’Angers, TEMOS), Sandra Brée (CNRS, LARHRA), Guy Brunet (LARHRA), Christophe Capuano (Lyon 2, LARHRA), Claire Chatelain (CNRS, CRM), Jean-François Chauvard (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut d’histoire moderne et contemporaine), Isidro Dubert (Université de Santiago de Compostela, Departamento de Historia Medieval e Moderna), Alessio Fornasin (Université d’Udine, Dipartimento di Scienze Economiche e Statistiche), Bernard Hours (Lyon 3, LARHRA), Manuela Martini (Lyon 2, LARHRA), Jean-François Mignot (CNRS, GEMASS), Mathilde Rossigneux-Méheust (Lyon 2, LARHRA).


Comité d’organisation

Sandra Brée (CNRS, LARHRA), Christophe Capuano (Lyon 2, LARHRA), Claire Chatelain (CNRS, CRM), Jean-François Chauvard (Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Institut d’histoire moderne et contemporaine), Véronique Gonnet-Grandjean (LARHRA), Manuela Martini (Lyon 2, LARHRA), Elsa Neuville (Lyon 2, LARHRA), Michaëlla Soubou (LARHRA), Claire Veyrunes (LARHRA).

 

Le colloque de la Société de Démographie Historique est organisé avec le soutien financier et logistique du Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA, UMR 5190), du soutien de la MSH Lyon-St Etienne, ainsi qu’avec les soutiens financiers de l’Université Lyon 2, du Projet IDEXLYON de l’Université de Lyon dans le cadre du Programme Investissement d’Avenir (ANR-16-IDEX-0005), du LabEx COMOD (Constitution de la modernité. Raison, Politique, Religion), du LabEx EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe), de la Métropole de Lyon, du Fonds d’Intervention pour la Recherche de Sorbonne-Université et du Centre Roland Mousnier (UMR 8596).

 

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

(Français) Séance autour de l’ouvrage de Marie Levant, Pacelli à Berlin. Le Vatican et l’Allemagne, de Weimar à Hitler

L’Institut de recherche pour l’étude des religions, en partenariat avec le LabEx EHNE (Sorbonne Université), organise une séance autour de :

 

Marie Levant,

Pacelli Berlin. Le Vatican et l’Allemagne, de Weimar à Hitler, 1919-1934

(PUR, 2019)

Mardi 26 novembre 2019, de 18h 20h
Amphi Quinet (faculté des lettres, Sorbonne Université)
46 rue Saint-Jacques, Paris 5e (1er étage)

 

Avec la présence de : Sascha Hinkel (univ. Münster) Marie Levant (EHNE – Sorbonne Université) Gilbert Merlio (Sorbonne Université) Laura Pettinaroli (Institut catholique de Paris)

Séance ouverte toute personne intéressée. Inscription obligatoire, auprès de Martin Dumont, secrétaire général de l’IRER : martin.dumont@gmail.com

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

(Français) Colloque “Déracinés, exilés, rapatriés ? S’organiser, transmettre, mettre en récit”


VENDREDI 8 NOVEMBRE 2019

École polytechnique  



Accueil à partir de 8h45


 9h15-9h30 : Introduction

9h30-12h30 : S’associer, se mobiliser

« Transmissions mémorielles et orientations politiques au prisme du ‘traumatisme historique’. Le cas des pieds-noirs d’Algérie et de leurs descendants » (Emmanuelle Comtat, Université Grenoble Alpes)

« Défendre et transmettre l’Algérie française » (Olivier Dard, Sorbonne Université)

« Le mouvement associatif harki (1962-2019). De l’absence aux revendications mémorielles » (Abderahmen Moumen, CNACVG)

« Le rôle des associations dans la recherche des disparus d’Algérie après les accords d’Evian : actions juridiques, accompagnement psychologique et revendications politiques » (Soraya Laribi, Sorbonne Université)

 

14h15-18h30 : Montrer, mettre en récit et en fiction

« Discours, mémoire et fiction : les ‘retornados’ d’hier à aujourd’hui » (Morgane Delaunay, Université Rennes 2 / Instituto universtário de Lisboa)

« Quels lieux de rencontres pour les écrivains d’origine judéo-maghrébine en France ? » (Ewa Tartakowsky, Institut des sciences sociales du politique)

« Héros de pierre à l’époque coloniale. Regards croisés France / Maghreb » (Claire Garcia, Beaux-Arts de Paris / École du Louvre)

« L’hebdomadaire Le Courrier du Soleil : une vitrine pour les Pieds-Noirs d’Alicante ? » (Mariana Dominguez Villaverde, Aix-Marseille Université / Universidad de Alicante)

« Une mise en récit multidirectionnelle : la filiation harkie dans Moze de Zahia Rahmani » (Mona El Khoury, Tufts University)

« Les mots et les images pour (se) rappeler l’Algérie française après 1962 » (Anne Dulphy, LinX-École polytechnique)

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail