Neutralité : l’espoir de vivre en paix au milieu de la guerre


Français

Auteur-e-s

La détermination des droits et des devoirs des pays qui demeurent hors la guerre quand un conflit touche leur environnement est un processus européen de long cours en perpétuel renouvellement. L’ambition de contenir la violence de guerre nécessite un dialogue entre les États et manifeste, en ce sens, une volonté internationale inscrite dans un horizon de paix. Certaines périodes, comme les secondes moitiés des xviiie et xixe siècles, sont marquées par l’affirmation collective de droits fondamentaux de la neutralité qui ne résistent cependant pas à l’épreuve des grands conflits. Bien que le principe et les pratiques de l’abstention en guerre soient régulièrement mis sur la sellette, ils ne disparaissent jamais pour autant illustrant la foi persistante en la coexistence possible de la guerre et de la paix.

« Au dessus des nuages de la guerre » : l’image classique de la neutralité pendant la Première Guerre mondiale.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail