Se nommer pour les féministes, un acte militant (1967-1991)


Français

Auteur-e-s

Les groupes féministes portent des noms qui ont souvent une signification politique, symbolique ou historique. Un bref aperçu de la dénomination des principaux mouvements féministes autonomes, nés entre 1967 et 1991 en Europe, révèle des influences et/ou des intentions importantes pour le combat des droits des femmes, dans des contextes nationaux fort différents. Ces noms à vocation révolutionnaire prônent la « libération des femmes » ou l’intégration des hommes dans le combat féministe soulignent la proximité du féminisme avec le socialisme ou l’espoir d’un avenir démocratique après la chute d’un régime dictatorial. Le terme « féministe » est revendiqué pour mobiliser les femmes autour d’une cause commune. L’humour et l’autodérision sont également présents dans le choix des noms des mouvements féministes, tout comme l’hommage aux générations précédentes de femmes militantes.

Bannière du mouvement norvégien Kvinnefronten (Front des femmes) portant sa date de fondation et son slogan « Lutte contre toute oppression des femmes ».

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail