(Français) Colloque international: L’arte dal naturale da Alberti a Pietro da Cortona (Villa Médicis, Rome, 12-13 juin 2014)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Depuis l’Antiquité, les arts visuels se définissent avant tout, par analogie avec la poésie, comme l’art d’imiter la nature (Aristote) : analogie qui marquera – on le sait – l’ensemble de la théorie de l’art à l’époque moderne. Aucun texte théorique sur les arts n’ignore le concept d’imitation, de même qu’il n’est guère de discours critiques qui ne s’y réfèrent.

Le « d’après nature » est partout présent, telle une notion clé. Reste que cette référence n’eut de cesse, selon les lieux et les périodes, de se définir et de se redéfinir. Car le « d’après nature » de Vasari n’a guère avoir avec celui du Caravage, tout comme le « modèle naturel » de Watteau est bien éloigné de celui de Mengs.

Oscillant entre perception sensible, recherche de vraisemblance, position de principe, vision idéale d’une nature sublimée ou encore abandon de l’imitation directe de la nature au profit de la « belle nature », ces interprétations témoignent à quel point le «Dal naturale » se fait le miroir des tensions qui touchent la définition même de l’art. Car définir le « d’après nature », c’est tenter de déterminer l’une des fins de l’art. Le colloque a pour ambition de questionner cette notion clé de la théorie de l’art, ses enjeux théoriques, comme ses applications dans les pratiques artistiques à l’époque moderne.

La seconde partie du colloque, L’art d’après nature de Poussin à Lessing, se tiendra à Marseille, au Mucem, les 9 et 10 octobre 2014.

Organisé par la Bibliothèque Hertziana – Institut Max-Planck pour l’histoire de l’art et l’Académie de France à Rome – Villa Médicis, en collaboration avec l’université Paris-Sorbonne (Labex EHNE), le Centre André Chastel et Telemme de l’université Aix-Marseille, sous la direction de Sybille Ebert-Schifferer et Annick Lemoine, Rome, Villa Médicis.

Une seconde partie du colloque, intitulée L’Art d’après nature de Poussin à Lessing et organisée sous la direction de Mickaël Szanto et Magali Théron, aura lieu les 9 et 10 octobre 2014 au MuCEM de Marseille.

Programme du colloque au format PDF

Jeudi 12 juin 2014

9.30 – Ouverture

  • Éric de Chassey direttore dell’Accademia di Francia a Roma – Villa Medici
  • Sybille Ebert-Schifferer direttrice della Bibliotheca Hertziana – Istituto Max Planck per la storia dell’arte
  • Annick Lemoine Accademia di Francia a Roma – Villa Medici

Introduction

  • Elizabeth Cropper (Washington, National Gallery of Art, Center for Advanced Study in the Visual Arts) – Theory and Practice Revisited : Francesco Scannelli between Agucchi and Malvasia

La pittura dal naturale: una sfida caravaggesca?

Présidence, Sybille Ebert-Schifferer

  • Alessandro Zuccari (Sapienza Università di Roma) – Dipingere dal naturale tra Pulzone e Caravaggio
  • Keith Christiansen (New York, The Metropolitan Museum of Art) – Some Thoughts on Caravaggio and the Practice of Painting dal naturale
  • Filippo Camerota Firenze, Museo Galileo – L’imitazione scientifica della natura e la tecnica di Caravaggio

15.00 – Il “dal naturale” e la teoria dell’arte

Présidence, Keith Christiansen

  • Pietro Roccasecca (Accademia delle Belle Arti di Roma) – Natura, ingegno e studio: Leon Battista Alberti e i primi principi della natura posti a fondamento dell’arte pittorica
  • Frank Fehrenbach (Universität Hamburg) – Leonardo da Vinci: Painting in Nature

Présidence, Elisabeth Cropper

  • Michel Hochmann (Paris, École Pratique des Hautes Études) – Que veut dire “dal naturale” à Venise au XVIe siècle?
  • Elisabeth Oy-Marra (Johannes Gutenberg-Universität Mainz) – L’idea, la natura e la mano: l’imitazione artistica secondo Giovan Pietro Bellori

Vendredi 13 juin 2014

10.00 – Il “dal naturale” e la questione dei generi

Présidence, Frank Fehrenbach

  • Damian Dombrowski (Julius-Maximilians-Universität Wurzburg) – Natura svelata. La svolta comunicativa nei ritratti a busto di G. L. Bernini e la rivoluzione scientifica del Seicento
  • Denis Ribouillault (Université de Montréal) – L’artiste en berger d’Arcadie: le paysage “d’après nature” au XVIIe siècle

15.00 – Il “dal naturale” e le pratiche artistiche

Présidence, Michel Hochmann

  • Natasja Peeters (Bruxelles, Koninklijk Museum van het Leger en de Krijgsgeschiedeni) – “Au lionceau rouge”: les négociations des contrats et la genèse des tableaux d’autel à Anvers ca.1585
  • Jérémie Koering (Paris, CNRS, Centre André Chastel) – Dévorer la nature

Présidence Annick Lemoine

  • Gail Feigenbaum (Los Angeles, Getty Research Institute) – Models and Natures in the Carracci Academy
  • Patrizia Cavazzini (British School at Rome) – Dipingere dal naturale dalle botteghe a Claude Lorrain
  • Donatella Livia Sparti (London, Syracuse University) – “Dal vivo trahendo”: le accademie dal naturale nell’Italia del Seicento

Informations

Dipartimento di storia dell’arte Accademia di Francia a Roma – Villa Medici
Patrizia Celli – patrizia.celli(at)villamedici.it

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail