(Français) Colloque international : Genre et engagement en temps de guerre (XVIe -XXIe siècles)

Quand :
24 November 2016 @ 9 h 00 min – 25 November 2016 @ 17 h 00 min
2016-11-24T09:00:00+01:00
2016-11-25T17:00:00+01:00
Où :
Auditorium de la Bibliothèque municipale de Lyon
30 Boulevard Marius Vivier Merle
69003 Lyon
France
Contact :

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

capture-decran-2016-10-26-a-09-27-39Longtemps considérée sous un angle strictement militaire et masculin, la guerre est aujourd’hui devenue est un objet de recherche à part entière dans les études de genre. En observant comment, en périodes de conflits, la construction sociale du féminin et du masculin évolue ou non, les approches par le genre permettent de remettre en question des dichotomies classiques (front et arrière, militaires et civils, ou encore combattants et victimes) et contribuent à révéler la diversité des expériences féminines et masculines de la guerre. Dans le cadre du programme événementiel « Démocratie, penser, rêver, agir ensemble » proposé par la Bibliothèque municipale de Lyon, ce colloque international réunit des chercheurs.es. issu.e.s de différentes disciplines qui se donnent pour but d’étudier les origines, les motivations, les formes et les réceptions de l’engagement en temps de guerre dans une perspective genrée.

Jeudi 24 novembre 2016


9h00-9h30 : Accueil des participant.e.s

9h30-10h : Mot d’introduction

Séance 1 – Origines, motivations et justifications de l’engagement au féminin et au masculin

Présidence : Julie Le Gac

10h-10h30 : Stéphanie Monay (Université de Lausanne, CRAPUL)
Femmes militaires dans un contexte d’armée de milice ‘‘sans conflit’’ : quelles raisons d’engagement ? (2004-2016)

10h30-11h : Silvia Mostaccio (Université catholique de Louvain, LaRHis)
Des anges à la guerre ? Mobilisation et réappropriation des codes de la masculinité par les missionnaires jésuites auprès de l’armée des Flandres (1587- 1659)

11h-11h30 : Sara Follacchio (lycée Gabriele D’Annunzio, Pescara)
Les envoyées de guerre italiennes dans la Première Guerre mondiale

11h30-12h : Fatemeh Karimi (EHESS, IAAC)
L’engagement militaire des femmes kurdes au sein du Komala : motivations et obstacles

12h-12h15 : Discussion

12h15-14h00 : Déjeuner

 

Séance 2 – Faire la guerre : des répertoires d’actions genrés ?

Présidence : Marianne Thivend

14h00-14h30 : Fabrice Cahen (INED)
Les guerres d’un combattant pour la ‘‘vie’’ : Fernand Boverat (1885-1962)

14h30-15h : Christian Brun (Centre de Recherche de l’armée de l’air)
Témoignages d’aviatrices sur la guerre et l’après-guerre. Motivation, difficultés, adaptation et jugements des volontaires féminines engagées dans l’armée de l’air pendant la Seconde Guerre mondiale

15h-15h15 Pause

15h15-15h45 : Jasmina Cornut (Université de Lausanne)
‘‘J’ai su que vous éttiée affaire des recrue pour la Compagnie de votre mari’’ : les implications féminines dans l’entrepreneuriat militaire familial en Suisse Romande XVIIe-XVIIIe siècles

15h45-16h15 : Fanny Giraudier (Université Lyon 2, LARHRA)
‘‘Avoir un courage au-dessus de son sexe’’. L’engagement nobiliaire dans les guerres de Religion au prisme du genre

16h15-16h30 : Discussion

16h30-17h30 : Pause

18h00-20h30 : Projection du documentaire Gûlistan, terre de roses de Zaynê Akyol, suivi d’un débat en compagnie de Pinar Selek et Fabrice Virgili.

 

Vendredi 25 novembre 2016


9h00-9h30 : Accueil

Séance 3 – Le soldat a-t-il un genre ? Transgression et performance des normes socio-sexuées

Présidence : Laurent Douzou

9h30-10h : Jeanne Teboul (ISP, Labex « Les passés dans le présent »)
Un ‘‘métier de mâle’’ ? Préparation au combat et incorporation d’un habitus ‘‘viril” dans la formation des soldats parachutistes

10h-10h30 : Alexandre Dupont (AixMarseille Université, TELEMME)
Guérisseuses et consolatrices ? Femmes contre-révolutionnaires dans la Seconde guerre carliste (Espagne, 1872-1876)

10h30-10h45 : Pause

10h45-11h15 : Eve Gianoncelli (Université Paris 8, CRESPPA)
Entre ‘‘la vieille dame malade’’ et ‘‘le soldat sans nom’’: l’activité de résistance de l’écrivaine et artiste surréaliste Claude Cahun face à l’occupant nazi (Jersey, 1940-1944)

11h15-11h45 : Guillaume Pollack (Université Paris 1, SIRICE)
L’exemple d’Anne-Marie Walters, agent de liaison du réseau de résistance Wheelwright

11h45-12h : Discussion

12h-13h30 : Déjeuner

 

Séance 4 – Réception, reconnaissance et prolongements de l’engagement en temps de guerre : une question de genre ?

Présidence : Silvia Mostaccio

13h30-14h : Véronique Garrigues (FRAMESPA)
La mémoire de l’engagement au XIXe siècle : les statues commémoratives des héroïnes des guerres civiles aux XVIe-XVIIe siècles (France/Europe)

14h-14h30 : Solenn Mabo (Université Rennes 2, CERHIO)
L’engagement des femmes dans les guerres civiles de la chouannerie. Modalités d’action, processus de reconnaissance et rapports de genre (1794-1800)

14h30-15h : Eric Doidy (INRA)
De l’engagement militaire à l’engagement militant. Expériences féminines de la ‘‘guerre contre la terreur’’ aux Etats-Unis

15h-15h10 : Pause

15h10-15h40 : Sylvie Altar (Université Lyon 2, LARHRA)
Existe-t-il une conception genrée de la justice d’épuration ? L’exemple lyonnais

15h40-16h10 : Marie Janot Caminade (ISP, Labex « Les passés dans le présent »)
L’engagement a posteriori des incorporé.e.s de force alsacien.ne.s pour la reconnaissance de leur statut : trajectoires de guerre, genre et rapports de force

16h10-16h35 : Discussion

16h45-17h00 : Conclusions du colloque par Fabrice Virgili.

 

Programme à télécharger : colloque-genre-et-engagement-en-temps-de-guerre