Gender Relationships between Occupiers and Occupied during the Allied Occupation of Germany after 1945

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

This international workshop aims at exploring the various modalities of non-voluntary cohabitation implied by the Allied military occupation in defeated Germany after 1945. In everyday life military occupation covered a wide range of interactions from protection to violence between mostly male occupiers, considered the winners, and holders of many privileges, against the occupied of both sexes, defeated and in a situation of legal, economic, as well as moral inferiority. The relationships between occupiers and the occupied ranged from enmity to intimacy and affected gender roles in several ways. Gender relationships were thus at the very heart of ongoing explicit and implicit renegotiation of these power struggles.

Organiser: Anne-Laure Briatte (FRIAS I Sorbonne University)

The conference is open to the public, with advanced registration requested: andrea.nordlander@frias.uni-freiburg.de

Programme

Thursday, June 6, 2019

09:00 Arrival of the participants at FRIAS (seminar room)

09:15 Opening of the workshop

Panel 1: Strategic, National, and Societal Dimensions of Sexual Violence in War Times
Chair: Sylvia Paletschek (Freiburg)

09:30 Claire Miot (Paris)
Before the Occupation. Gender Relationships between Soldiers and Women during the Invasion of Southern Germany by the French Army (April-July 1945)

10:10 Anne-Laure Briatte (Freiburg/Paris)
Reasserting Gender Roles. The Reports of the Catholic Priests on Sexual Violence and Intimate Encounters in the French Zone of Occupation

Discussion of the panel

11:00 Coffee break in the lounge

Panel 2: Responses to Fraternizations between Allied Occupiers and German Women
Chair: Anne-Laure Briatte (Freiburg/Paris)

11:30 Ann-Kristin Glöckner (Halle-Wittenberg)
“[D]iese Art der ‚Verbrüderung‘ geht einem denn doch etwas gegen den Strich!“ – Intimate Relationships between French and Germans in Southwestern Germany under Occupation, 1945-55

12:10 Camilo Erlichman (Maastricht)
A Question of Honour? Violence against Women in the British Zone of Germany

13:00 Lunch in the lounge

Chair: Fabrice Virgili (Paris)

14:00 Nadja Klopprogge (Berlin/Basel)
Race, Sex and the Liminality of the Aftermath: African American Occupation Troops in Postwar Germany

14:40 Lena Rudeck (Berlin)
Controlled Fraternization in Western Allied Soldiers’ Clubs? The System of American Social Passes, 1945-1948

Discussion of the panel

15:30 Teatime

Panel 3: Shifting Gender Roles in New Power Relationships
Chair: Valérie Dubslaff (Rennes)

16:00 Stefanie Siess (Heidelberg/Paris)
Social Representations in Ego-Documents from the French Zone of Occupation (1945-1955)

16:40 Arvid Schors (Freiburg)
Young Men Returning Home to an Alien Country. German-Speaking Emigrants as American and British Soldiers of Occupation in Germany and Austria

17:20 Bettina Blum (Paderborn)
„Mothers fight for their home“. Gendered Approaches to the Requisitioning of Houses in Westphalia

Discussion of the panel

19:30 Conference dinner

Friday, June 7, 2019

Panel 4: Cross-Border Family Constellations and National Issues around the ‘Children of the the Occupation’
Chair: Nadja Klopprogge (Berlin/Basel)

09:00 Christopher Knowles (London)
Marriage with ‘ex-enemy Aliens’: Why did British Servicemen marry German women after the End of the Second World War?

09:40 Lukas Schretter (Graz)
From Taboo to Recognition. Children Fathered by British Soldiers in Austria after World War II

10:30 Coffee break in the lounge

Chair: Camilo Erlichman (Maastricht)

11:00 Yves Denéchère (Angers)
The Attitude of the French State towards Children born to French Soldiers and Local Women in Germany and Indochina (1945-1954). A comparative Approach

11:40 Fabrice Virgili (Paris)
Recover Allied Children in Germany (1945-1949)

Discussion of the panel

Final discussion of the workshop

Please note that a pre-registration for the workshop is necessary. Please pre-register by May 29 by e-mail to andrea.nordlander@frias.uni-freiburg.de

You can also register for the FRIAS Lunch on Thursday. The lunch costs 12 €. When registering, please specify whether you would like the meat/fish or vegetarian option.

De la loi Astier au baccalauréat professionnel. Les jeunes et le travail : apprentissages, formation et orientation professionnelle

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Colloque organisé par le laboratoire LARHRA – Université de Lyon et le laboratoire CREHS – Université d’Artois, avec le soutien de l’axe Genre & Europe du Labex EHNE.

Programme

Mardi 4 juin

Lieu : MSH-LSE, 14 av. Berthelot Lyon 7

13h-13h30 : Accueil

13h30-14h : Introduction générale, Gérard BODÉ, Stéphane LEMBRÉ, Marianne THIVEND

Axe 1 : La construction des politiques publiques de formation professionnelle : les institutions et leurs acteurs

14h-16h30
1. Lois et règlements : autour de la loi Astier
Présidence : Marc SUTEAU (Université de Nantes, CENS)

Sébastien-Akira ALIX (Université Paris Est, CERLIS)
Le Smith-Hughes National Vocational Education Act de 1917 et la promotion de la formation professionnelle aux États-Unis

Cédric PERRIN (IDHE.S Évry)
La naissance de l’apprentissage artisanal (1919-1941). Genèse et mise en œuvre de la loi Walter-Paulin María

Luisa RICO GÓMEZ (Université d´Alicante)
L’influence de la loi Astier sur le projet de la dictature de Primo de Rivera en Espagne, 1923-1930

Lorenzo BONOLI (Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle – IFFP)
Le rôle discret des syndicats dans le développement du système de formation professionnelle suisse entre 1880 et 1930

Pause

17h00-18h
2. Des politiques en images
Présidence : Nicolas HATZFELD (Université d’Évry-Val-d’Essonne – IDHE.S)

Projection et discussion autour de films d’enseignement professionnel

Françoise F. LAOT (Université Reims Champagne-Ardennes, CEREP)
Images télévisées de femmes adultes en formation professionnelle au tournant des années 1970.

Édouard LYNCH (Université de Lyon, LER)
La terre, la table et l’établi : Mise en œuvre et mise en scène de l’enseignement professionnel dans les campagnes de la révolution silencieuse

Mercredi 5 juin

Lieu : SEPR, Campus Professionnel 46 Rue Professeur Rochaix, Lyon 3

8h30-10h30
3. Patronat, entreprises
Présidence : Catherine OMNÈS (Université Versailles-Saint-Quentin)

Antoine VERNET (Sorbonne Université, Triangle)
Le patronat métallurgique stéphanois et la formation ouvrière des années 1910 aux années 1940 : le choix de la mise en école ?

Jean-François GREVET (COMUE ESPE LNF, CREHS)
Berliet, de Taylor à Fidel Castro. De la formation professionnelle des jeunes dans l’entreprise automobile à un modèle exporté dans le Tiers Monde

Farid AMEUR (Archives historiques Société Générale)
Au service de la culture d’entreprise : l’école des grooms de la Société Générale (1934-années 1960)

Pause

11h00-13h
4 : La fabrique de professionnel·les : savoirs de la formation et pratiques d’apprentissage
Présidence : Renaud D’ENFERT (Université Picardie-Jules-Verne, CURAPP-ESS)

Jérôme MARTIN (CRTD – Centre de Recherche sur le Travail et le Développement – et GRESHTO – Groupe de recherche et d’étude sur l’histoire du travail et de l’orientation)
Les apprenti·es scolarisé·es au prisme de la psychologie dans les années 1950

Pierre-Yves BERNARD (Université de Nantes, CREN) et Pauline DAVID (Université de Nantes, CREN)
Résistance à la scolarisation de la formation professionnelle : les Écoles de production

Charles-Antoine WANECQ (Centre d’Histoire de Sciences Po)
Des cours pour ambulancières à la formation des ambulanciers : la construction genrée de savoirs professionnels du care.

13h -14h : Pause déjeuner

Axe 2 : Certifications, qualifications et mobilités professionnelles
Présidence : Aziz JELLAB (Inspecteur général de l’Éducation nationale)

14h-17h
Véra LEON (Université Paris Descartes, CERLIS)
Diplômés versus autodidactes ? Enjeux de la scolarisation des apprentissages techniques à l’ère de la massification scolaire

Nicolas DIVERT (Université Paris Est Créteil, LIRTES)
La création du Bac pro « Accompagnement, soins et services à la personne ». Les ressorts d’un nouveau diplôme du sanitaire et social.

Maryse LOPEZ (Université de Cergy-Pontoise, ESPE de l’académie de Versailles)
Former le travailleur de demain au milieu des années 1970 : l’exemple de la formation-certification par contrôle continu.

Pause

Florent MONTAGNON (Centre d’histoire sociale des mondes contemporains)
L’école d’apprentissage de la Compagnie des Omnibus et Tramways de Lyon, entre gestion du personnel et dynamiques du marché du travail interne (1946-1982)

Anna PELLEGRINO (Université de Bologne)
Entre atelier et fabrique. La formation professionnelle des travailleurs italiens au début du XXe siècle

17h30-18h30 : Table ronde animée par Emmanuel QUENSON (Université Évry-Val-d’Essonne, Centre Pierre Naville) autour d’acteurs et actrices de la formation professionnelle

Jeudi 6 juin

Lieu : MSH-LSE, 14 av. Berthelot Lyon 7

Axe 3 « Celles et ceux du technique » : pour une histoire sociale de l’enseignement technique et professionnel

8h30-12h30 :
Session 1
Présidence : Marianne THIVEND (Université Lumière Lyon 2 – LARHRA)

Jean-Louis ESCUDIER (Université de Montpellier, CNRS)
La formation professionnelle des agricultrices, entre oubli et instrumentalisation (XIXe -XXe siècles)

Arnaud PASSALACQUA (Université Paris Diderot, ICT/LIED)
Ajusteurs et mécaniciens, tous les garçons s’appellent Michel : sur les traces des apprentis de la RATP

Teresa PINTO (CEMRI – Universidade Aberta)
L’enseignement industriel ? Plus maintenant ! Quand elles ont cessé de pouvoir fréquenter les écoles industrielles au Portugal (1897-1918)

Pause

Session 2
Présidence : Clotilde LEMARCHANT (Université de Lille, CLERSE)

Laure MACHU (Université de Paris Nanterre, IDHE.S)
Les enquêtes de la JOC, une source pour l’histoire de la formation et des conditions de travail des jeunes ouvriers

Fanny GALLOT (Université Paris Est, CRHEC)
La formation professionnelle des « femmes immigrées » dans les années 1970 : un enjeu syndical ?

André D. ROBERT et Yves VERNEUIL (Université Lumière Lyon 2, ECP)
Le syndicalisme des enseignants du technique du début du XXe siècle au milieu des années 1960 : un exemple d’ouvriérisme ?

12h30 – 13h. Conclusions du colloque
Damiano MATASCI (Université de Lausanne) et Gilles MOREAU (Université de Poitiers, GRESCO)

Genre et jeux d’échelles, du local au transnational

Cette rencontre cherche à surmonter deux déficits : celui d’une histoire de la mondialisation au XIXe siècle qui ne prend pas suffisamment pas en compte le genre ; celui d’une histoire genrée rivée à l’échelle locale ou à celle des États-nations. Au cours de ces deux journées, des spécialistes du XIXe siècle tenteront donc d’interroger la dimension spatiale et genrée de leurs objets, en plaçant au cœur de leur questionnement l’analyse de l’emboitement des échelles, du local au transnational.

Atelier du Centre d’Histoire du XIXe siècle organisé par Fabrice Bensimon, Jeanne Moisand, Clyde Plumauzille et Mathilde Rossigneux-Méheust.

Inscriptions sur crhxixe@univ-paris1.fr

Programme

17 juin 2019

9h30 : Introduction

9h45-13h00 : Imaginaires transnationaux du genre
Présidence : Isabelle MATAMOROS – (Labex EHNE – Sorbonne Université)

Dominique KALIFA (IUF, Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Les relations genrées dans la rue et les terrasses parisiennes au second XIXe siècle.

Mathieu MARLY (Labex EHNE)
Seigneurs et guerriers. Hégémonie et hybridation masculine dans les armées coloniales au Maroc (années 1900-1920).

Teresa SEGURA-GARCIA (Universitat Pompeu Fabra) & Jeanne MOISAND (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Consommation et domination sexuelle et raciale : des boîtes à cigare entre La Havane et Londres (années 1860).

11h30 : Pause café

Présidence : Hélène BLAIS – (IHMC -École normale supérieure)

Cédric MAURIN (Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
La loi Roussel du 23 décembre 1874 : contexte international, législation nationale et application locale d’une politique de l’intime.

Pauline MORTAS (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
De la pharmacie du coin au spécialiste international : stratégies thérapeutiques des individus confrontés à des problèmes sexuels (années 1850-années 1930).

13h00-14h00 : Pause déjeuner

14h00-17h15 : Femmes et hommes en mouvement
Présidence : Rebecca ROGERS – (Université de Paris)

Catherine MAYEUR-JAOUEN (Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
« Rôles genrés au pèlerinage de Tanta (Égypte) : l’islam local et global à l’heure coloniale et post-coloniale (1863-1969) ».

Adelaïde MARINE-GOUJEON (Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
La mobilité des femmes Blanches créoles de la Martinique au XIXe siècle, au cœur des familles en archipel.

Claire-Lise GAILLARD (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
L’escroquerie au mariage à l’épreuve du transnational à la fin du XIXe siècle (France – Grande-Bretagne).

15h45 : Pause café

Présidence : Caroline FAYOLLE – (Université de Montpellier)

Théo MILLOT (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Proxénétisme transnational, prostitutions municipales : quand les mobilités renforcent les inégalités de genre.

Marie GOUPIL (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Au-delà des barrières : les tournées de chanteuses réalistes dans et hors de France, 1900-1960.

18 JUIN 2019

9h30-12h15 : Réseaux et disciplines transnationales
Présidence : Romy SANCHEZ – (Lille – CNRS-IRHIS)

Elsa GENARD (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) & Mathilde ROSSIGNEUX-MEHEUST (LARHRA, Lyon 2)
Genre et enfermement des populations, du local au transnational (panorama historiographique).

Albert GARCIA-BALAÑÀ (Universitat Pompeu Fabra)
Colonial Wars and Enemy Women: Po-lavieja’s war «on families» in Cuba and the Philippines (1879-1897).

11h00 : Pause café

Présidence : Delphine DIAZ – (Université de Reims)

Victoria AFANASYEVA (Centre d’histoire du XIXe siècle – ISOR, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Le développement du mouvement antialcoolique en France et le réseau transnational des femmes militantes (1889-1914).

Inès ANRICH (Centre d’histoire du XIXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Les oppositions aux vocations religieuses des femmes : jeux d’échelles et comparaison (France et Espagne, 1830-1910).

12h15-13h30 : Pause déjeuner

13h30-16h15 : Genre et travail

Présidence : Nancy GREEN – (CRH-EHESS)

Nassima MEKAOUI-CHEBOUT (CRH-EHESS), Clyde PLUMAUZILLE (CRM – Sorbonne Université) et Violaine TISSEAU (IMAF-Aix – CNRS)
Domesticités : circulations transnationales et impériales (panorama historiographique).

Léa LEBOISSETIER ( LARHRA – ENS de Lyon / Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
Mobilité et genre au prisme des Onion Johnnies, colporteurs bretons en Grande-Bretagne (années 1890 – années 1970).

14h45 : Pause café

Présidence : Manuela MARTINI – (Université Lyon 2 – Louis Lumière)

Anh-Dao BUI TRAN (Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
Les ouvriers du Pont Victoria (Montréal) : jeux de pouvoir et virilité.

Fabrice BENSIMON (Centre d’histoire du XIXe siècle, Sorbonne Université)
Le genre de la dentelle à l’épreuve des migrations (France-Grande-Bretagne, 1810-1860).

16h15 : Conclusions du colloque

Rythmer le chaos : Composition, circulation et collecte des chansons et poèmes des ghettos et des camps nazis

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Journée d’études organisée par l’EHESS (CRAL – « Centre de recherches sur les arts et le langage » et PREMEC – « Premiers modes d’écriture de la Shoah ») et le LabEx EHNE (« Écrire une Histoire nouvelle de l’Europe »)

Responsable scientifique : Élise Petit, LabEx EHNE
Comité scientifique : Judith Lyon-Caen, Malena Chinski, Aurélia Kalisky, Esteban Buch

L’objet de cette journée d’études pluridisciplinaire est d’éclairer les stratégies de survie intellectuelle et spirituelle que révèle le vaste corpus de poèmes et de chansons clandestins, produits et souvent mis en circulation dans et à travers les frontières des ghettos et des camps pendant la Shoah. La forme versifiée semble y avoir été privilégiée par un grand nombre de victimes : obéissant à un besoin vital de saisir l’expérience d’une réalité inouïe, elle servait à ordonnancer le chaos, à la soumettre à la versification et à un rythme porteur de sens. S’intéressant aux entreprises de collecte effectuées pendant et juste après la guerre, cette journée abordera également la question de la création artistique dans les « camps de déplacés » des années 1945 à 1949. Elle se clôturera par une table-ronde et une présentation de l’ouvrage Chanter, rire et résister à Ravensbrück : Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers, paru récemment au Seuil, en présence d’une partie de l’équipe de direction scientifique.

Programme

Matin (9h30-12h30)
9h30
Élise Petit, Aurélia Kalisky, Esteban Buch, Accueil des participants et présentation de la journée

10h Aurélia Kalisky, Zentrum für Literatur- und Kulturforschung, Berlin
“La poésie témoigne de nousˮ. Forme, rythme et figure comme principes de survie

10h45 Claude Mouchard
“Si étroite la durée du jourˮ (1941) – en relisant Avrom Sutzkever

11h30 Élise Petit
Aleksander Kulisiewicz, troubadour et collecteur

Après-midi (14h-17h)
14h
Malena Chinski
Corpus de chansons et outils d’analyse de Nachman Blumental dans Conférences sur la littérature yiddish sous l’occupation nazie (1966)

14h45 Nathalie Cau
Le répertoire en yiddish dans le théâtre des “camps de déplacésˮ, 1945-1949

15h30 Présentation et discussion autour de l’ouvrage Chanter, rire et résister à Ravensbrück : Autour de Germaine Tillion et du Verfügbar aux Enfers.
Avec Philippe Despoix (Montréal), Cécile Quesney, Nelly Forget, Claude Mouchard, Esteban Buch et Élise Petit.

Comment l’environnement a été géré depuis 50 ans. Anatomie d’un échec

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Le professeur Pascal Griset et le professeur David Aubin ont le plaisir de vous inviter à la séance du séminaire HSHI intitulée « Comment l’environnement a été géré depuis 50 ans – Anatomie d’un échec» qui se tiendra le jeudi 16 mai de 17h à 19h au Campus des Cordeliers, 15, rue de l’Ecole de Médecine, Paris 75006, à l’amphithéatre Roussy, esc. B, 2 e étage.

Dominique Pestre, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Centre Alexandre Koyré, interviendra sur la manière dont les dégâts du progrès et  l’anthropisation de la nature ont été gérés des années 1960 à nos jours, et en quoi cela peut permettre de comprendre la médiocrité des résultats.

L’Europe et l’Afrique postcoloniale : enjeux économiques, défis développementaux et stratégies politiques

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Organisation :
Sabikou MOUMOUNI
Lorraine STRAVENS
Loukey Kouamé YOCOLY

Programme

08H30 – 09H00 : Accueil

09h00 – 09H15 : Introduction par Michel CATALA, Professeur d’histoire contemporaine, Université de Nantes

Atelier n°1 – L’Europe et l’Afrique : des coopérations économiques aux multiples enjeux politiques
Président : Mamoudou GAZIBO, Université de Montréal (Canada)

09H30 – 10H00 : Un néocolonialisme pour tout ? Possibilités et limites de l’activité française en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale, 1958 – 1974
par Alexander KEESE, Professeur d’histoire, Université de Genève (Suisse).

10H00 – 10H30 : Globalisation et aide au développement. Quel rôle pour la coopération au développement de la CEE dans les années 1980 ?
par Guia MIGANI, Maître de conférence, Université de Tours (France).

10H30 – 10H45 : Discussion avec le public

10H45 – 11H00 : Pause

11H00 – 11H30 : L’Europe et l’Afrique : du conflit économique à la confrontation politique : cas des rapports conflictuels franco-ivoiriens de 2000 à 2004
par Guessan KOUADIO, Maître de conférence en histoire contemporaine, Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, Côte d’Ivoire.

11H30 – 12H00Les mesures restrictives et positives comme instruments de pression politique : le cas des rapports CEE-Afrique du Sud (1986 – 1994)
Loukey Kouamé YOCOLY, Doctorant en histoire contemporaine, Université de Nantes.

12H00-12H15 : Discussion

12H15 – 14H00 : Pause déjeuner

Atelier n°2 – Le partenariat UE-Afrique à l’épreuve de la mondialisation économique
Président : Alexander KEESE, Université de Genève (Suisse)

14H00 – 14H30 : L’Économie politique du Franc CFA
par Kako NUBUKPO, Professeur titulaire de Sciences Économiques (Université de Lomé, Togo), ancien Ministre togolais chargé de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques, ancien Directeur de la Franco-phonie Économique et Numérique au sein de l’OIF (Paris).

14H30 – 15H00 : Coopérer en situation d’asymétrie : la Chine et l’Afrique
par Mamoudou GAZIBO, Professeur titulaire au département de science politique (CERIUM), Université de Montréal (CANADA).

15H00 – 15H15 : Discussion avec le public

15H15 – 15H30 : Pause

15H30 – 16H00 : China-bashing : un stratagème européen pour contrer la Chine en Afrique ?
par Sabikou MOUMOUNI, Doctorant en histoire des relations internationales contemporaines et science politique (Alliance Europa), Université de Nantes.

16H00 – 16H30 : Les collectivités territoriales au service de la reconquête économique européenne : entre solidarité et compétitivité
par Lorraine STRAVENS, Doctorante en histoire des relations internationales contemporaines et science politique, Université de Nantes.

16H30 – 16H45 : Discussion avec le public

16H45 – 17H00 : Synthèse de la journée, par Céline PAUTHIER, Maître de Conférence à l’Université de Nantes.

17H30 : Clôture de la journée

 

Programme à télécharger : PROGRAMME JE EUROPE – AFRIQUE -2019

Migration de masse et intervention philanthropique : le cas des Juifs d’Europe centrale et orientale avant 1914.

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Séance 4, Barbara Lambauer (SIRICE)
Migration de masse et intervention philanthropique : le cas des Juifs d’Europe centrale et orientale avant 1914

Séminaire de recherche du LabEx EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe) : L’humanitaire : nouveau champ de recherche pour l’histoire de l’Europe

Prochaine séance :

Séance 5, vendredi 5 juillet
Stéphanie Prévost (LARCA-Université Paris Diderot)
Le secours britannique au moment des massacres hamidiens : vers une nouvelle conception de l’aide humanitaire ? 1895-1899

 

Programme à télécharger : Programme Séminaire Humanitaire

L’Europe des régionalismes et des nationalismes régionaux

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

La journée d’études organisée par le LabEx EHNE (Sorbonne Université) et le Centre de recherche bretonne et celtique (Brest) entend mettre en évidence les rapports entre mouvements régionalistes ou nationalistes régionaux et Europe aux XXe et XXIe siècles. Deux questions sont ainsi privilégiées : Comment se combinent régionalismes, nationalismes régionaux et européismes ? Comment, dans cette perspective, s’articulent régions, nations, Europe ? Et ce dans une séquence chronologique allant des projets fédéralistes européens du début du XXe siècle à l’Union européenne. Il ne s’agit donc pas de rejouer l’historiographie régionaliste ou nationaliste régionale, mais de replacer les mouvements concernés dans les ensembles plus vastes de l’ouverture européenne : quelles furent et quelles sont les influences européennes de ces mouvements ? Comment se sont-ils situés, ou se situent-ils par rapports aux différents acteurs et projets européens des XXe et XXIe siècles ? Quels réseaux tout cela dessine-t-il ?

Organisateurs :
Sébastien Carney (CRBC-Université de Bretagne Occidentale), Olivier Dard (LabEx EHNE-Sorbonne Université), Marie Levant (LabEx EHNE-Sorbonne Université)

Contact et informations : labex.ehne2@gmail.com

Programme

9h Introduction
Olivier Dard (LabEx EHNE-Sorbonne Université) et Sébastien Carney (CRBC-Université de Bretagne Occidentale)

9h15 Session I : Régionalisme, fédéralisme et Europe
Modération : Sébastien Carney (CRBC-Université de Bretagne Occidentale)

François DUBASQUE (Maître de conférence en histoire contemporaine à l’Université de Poitiers / CRIHAM)
Le régionalisme, un fédéralisme interne ? Nouvelle organisation territoriale et idée européenne dans les milieux décentralisateurs français au XXe siècle 

Olivier DARD (Professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne Université et directeur du LabEx EHNE)
De « l’Europe des ethnies » à l’Europe des régions 

Débat et Pause-Café

11h Session II : Régionalismes, nationalismes et identités
Modération : Marie Levant (Sorbonne Université-LabEx EHNE)

Paolo POMBENI (Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Alma Mater Studiorum-Università di Bologna)
Une région à deux frontières. Le Trentin et le Tyrol du Sud entre identité culturelle autrichienne et appartenance politique italienne 1919-2019

Sébastien CARNEY (Maître de conférence en histoire contemporaine à l’Université de Bretagne Occidentale / CRBC)
Les nationalistes bretons face aux projets européens, des années 1920 aux années 2000 : une stratégie de l’étau ?

Débat et Pause-Déjeuner

14h15 Session III : Etats sous la pression régionaliste et européenne
Modération : Olivier Dard (LabEx EHNE-Sorbonne Université)

Paul DIRKX (Maître de conférence de Langue et littérature françaises à l’Université de Lorraine / Centre de recherche Écritures)
La Belgique, laboratoire de l’Europe ethnolibérale

Gilles LEYDIER (Professeur des Universités en civilisation britannique contemporaine à l’Université de Toulon / Laboratoire Babel)
Entre nationalisme identitaire, « britannicité » et intégration européenne : le cas de l’Ecosse

Hélène DEWAELE VALDERRÁBANO (Maître de conférence en civilisation de l’Espagne contemporaine à Sorbonne Université / CRIMIC)
Le nationalisme catalan et l’enjeu européen (XXe -XXIe siècles)

Débat et Pause-Café

16h30 Conclusions
Sébastien Carney et Olivier Dard

The Paris Peace Conference, the Challenge of a New World Order

Opening in Paris, as it was still bearing the scars of the bombings of the war, the 1919-1920 Peace Conference struck people’s minds with its cosmopolitan character and unprecedented ambition. While Vienna had aimed at reorganizing the European order in 1814-1815, Paris had a clear aim of redefining the world order.
As soon as it was opened, the Peace Conference was met with doubts, and even cynicism. It nevertheless carried the great hopes of a return to peace. It is its founding principles – respect for the law, sovereign equality of states, self-determination, public diplomacy –, but also the oppositions and alternative projects that they raised, its sharp or open decisions and their dramatic consequences, positive or bearing the new challenges of the century, that will be at the heart of the debates at our conference.

Comité de pilotage / Steering commitee
Laurence Badel (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Eckart Conze (Universität Marburg), Axel Dröber (Institut historique allemand), Jean-Michel Guieu (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Norman Ingram (Concordia University), Peter Jackson (University of Glasgow), Stefan Martens (Institut historique allemand), Matthias Schulz (université de Genève), William Mulligan (University College Dublin)

Lieux / Places :

Institut historique allemand / German Historical Institute
Hôtel Duret-de-Chevry
8 rue du Parc-Royal 75003 Paris

Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères / French Ministry for Europe and Foreign Affairs
Hôtel du ministre
37 quai d’Orsay 75007 Paris

Château de Versailles
Pavillon Dufour / Auditorium
Place d’Armes
78000 Versailles

Program

Mercredi 5 Juin / Wednesday, 5 June 2019

Lieu / Place : Institut historique allemand / German Historical Institute

17h30 Accueil / Arrival

17h45 Allocution de bienvenue / Welcome
Thomas Maissen (Institut historique allemand)

18h Introduction
Laurence Badel (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Peter Jackson (University of Glasgow)

18h45 Conférence inaugurale / Keynote Lecture
Eckart Conze (Universität Marburg)
The Paris Moment. Experiences of War and Challenges of Peace, 1919-1920

Jeudi 6 Juin / Thursday, 6 June 2019

Lieu / Place : Institut historique allemand / German Historical Institute

9h-10h30 PANEL 1
Un nouvel ordre international fondé sur le droit / The New Rules-Based International Order
Présidence / Chair : Norman Ingram (Concordia University)

Michael Clinton (Gwynedd Mercy University)
Transnational Advocacy, International Order, and National Interest : The European Center of the Carnegie Endowment for International Peace and the League of Nations, 1914-1921

Vincent Laniol (UMR SIRICE)
L’ordre versaillais, une paix du droit et de la justice ?

Miloš Vec (Universität Wien)
Making Progress under Acid Slag. German International Lawyers on the Post-World War I Order

Débat / Discussion

10h30-11h Pause-café / Coffee break

11h-12h30 PANEL 2
Un nouvel ordre économique et social / A New Economic and Social Order
Présidence / Chair : Éric Bussière (Sorbonne Université)

Jérôme Sgard (Sciences Po Paris)
La Chambre de commerce internationale et l’arbitrage privé international : genèse d’un nouvel ordre commercial

Reiner Tosstorff (Universität Mainz)
Rewarding Labour for Participating in the War ? The Founding of the International Labour Organization (ILO) in 1919 within the Context of the Paris Peace Conference and its Legacy

Martin Bemmann (Universität Freiburg im Breisgau)
When the World Economy Came into Being. The Supreme Economic Council and the Establishment of « World Economic Statistics »

Débat / Discussion

12h30-13h30 Pause-déjeuner / Lunch

13h30-14h30 PANEL 3
Télécommunications et patrimoine : nouvelles régulations / Telecommunication and Heritage : New Regulations
Présidence / Chair : William Mulligan (University College Dublin)

Pascal Griset (Sorbonne Université)
Le traité de Versailles et les télécommunications intercontinentales : entre sortie de guerre et nouvel ordre technico-stratégique, 1917-1919

Erik Goldstein (Boston University)
The Origins of World Heritage and the 1919 Paris Peace Conference

Débat / Discussion

14h30-16h PANEL 4
Déceptions et contestations / Disappointments and Disputes
Présidence / Chair : Stefan Martens (Institut historique allemand)

John A. Vasquez (University of Illinois)
Versailles and the Aftershocks of the First World War : Challenges to an Emerging Order

Volker Prott (Aston University)
The Fallacy of Order : Democratising International Politics at the Paris Peace Conference

Norman Ingram (Concordia University)
Victor versus Vanquished : Article 231 and the Legacy of 1919

Débat / Discussion

16h-16h30 Pause-café / Coffee break

16h30-18h30 PANEL 5
Ordres alternatifs / Alternative Orders
Présidence / Chair : Naoko Shimazu (Yale-NUS College)

Manfred Berg (Universität Heidelberg)
Woodrow Wilson and His Domestic Critics : The United States and World Order after the Great War

Urs Matthias Zachmann (Freie Universität Berlin)
The Subversive Internationalist – Visions of Interwar Order and Japanese International Lawyers’ Responses to the Paris Peace Conference

Patrick Houlihan (University of Oxford)
The Other Admiral Yamamoto : Catholic Globalism at the Paris Peace Conference of 1919

Andrew Webster (Murdoch University)
Order by Accident : An International Disarmament Regime as Unintended Consequence of the Paris Peace Conference

Débat / Discussion

Vendredi 7 Juin / Friday, 7 June 2019

Lieu / Place : Institut historique allemand / German Historical Institute

9h-10h30 PANEL 6
Citoyens et citoyennes dans le nouvel ordre international / Citizens in the New International Order
Présidence / Chair : Jean-Michel Guieu (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Thomas Davies (City University of London)
The Role of Transnational Associations in the Proposed New World Order Following the First World War : A Comparative Assessment

Carl Bouchard (université de Montréal)
À quoi reconnaît-on une mauvaise paix ? Observer, commenter, critiquer le nouvel ordre mondial, 1919-1920

Mona Siegel (California State University)
A Modern Mulan at the Peace Conference : The Nationalist and Feminist Agenda of Soumay Tcheng

Débat / Discussion

10h30-11h Pause-café / Coffee break

11h-12h30 PANEL 7
Logiques nationales, visions régionales / National Logic, Regional Visions
Présidence / Chair : Laurence Badel (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Hugues Tertrais (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Un nouvel ordre asiatique à Versailles ?

Julien Gueslin (La Contemporaine)
Entre utopies décentralisatrices et réalités géopolitiques : la commission des affaires baltiques et l’avenir de la Baltique orientale, printemps-été 1919

Thomas Fischer (Universität Eichstätt-Ingolstadt)
Negotiating the Covenant of the League of Nations : The Place of Latin America in the World

Débat / Discussion

12h30-14h Pause-déjeuner / Lunch

14h-16h PANEL 8
Le nouvel ordre mondial entre inclusion et exclusion / The New Global Order between Inclusion and Exclusion
Présidence / Chair : Felix Brahm (German Historical Institute London)

Oliver Bast (université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
Globalizing the National or Nationalizing the Global ? Iranian Readings of « Order » and the Paris Peace Conference

Mustafa Aksakal (Georgetown University)
The International Order in 1919 : Views from Turkey 

Emmanuelle Sibeud (université Paris 8)
À la porte de la Société des Nations. Nouvel ordre mondial et réaction coloniale en Afrique

Débat / Discussion

Lieu / Place : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères / French Ministry for Europe and Foreign Affairs

18H-20H CONFÉRENCE / LECTURE
Georges-Henri Soutou (de l’Académie des sciences morales et politiques)
La France a-t-elle perdu la paix ?

Samedi 8 Juin / Saturday, 8 June 2019

Lieu / Place : Château de Versailles – pavillon Dufour / Château de Versailles – pavillon Dufour

11h Accueil / Welcome

11h30-13h TABLE RONDE / ROUNDTABLE
Versailles 1919, une paix bâclée ? / Versailles 1919, a Sloppy Peace ?
Modération / Moderator : Matthias Schulz (université de Genève)
Peter Jackson (University of Glasgow)
Vincent Laniol (UMR SIRICE) –
Jean-Michel Guieu (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

14h45-16h15 TABLE RONDE / ROUNDTABLE
Versailles après Versailles (1919-2019) / Versailles after Versailles (1919-2019)
Modération / Moderator : Marie-Pierre Rey (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Antoine Marès (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Jörn Leonhard (Universität Freiburg im Breisgau)
Séverine Blenner (Archives diplomatiques)

 

Program to upload : Programme IHA-LAB-VER