Fresque INA : François Mitterrand

Léonard Laborie, membre du comité de pilotage de l’axe 1, est l’auteur du parcours thématique « Pas de socialisme sans la science », qui rejoint la fresque interactive de l’INA consacrée à François Mitterrand.

Il illustre ses propos par des archives audiovisuelles, livrant pour l’occasion des matériaux précieux pour les chercheurs : notices, éclairages, transcriptions d’émissions, de discours, d’entretiens.

 

Présentation : 

« Pas de socialisme sans la science. Le refus du progrès technique, la peur de l’acte créateur sont le propre des sociétés perdues », affirme François Mitterrand en 1980 dans un livre d’entretien, Ici et Maintenant.

Quoiqu’on garde rarement de François Mitterrand le souvenir d’un homme concerné par ces questions, son action a promu la science et la technologie au rang de priorité, tentant de faire rimer, à nouveau, progrès social et progrès technique.

Retrouvez la fresque INA
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Podcast du colloque : L’engagisme dans les colonies européennes au XIXe siècle

Retrouvez le podcast du colloque : L’engagisme dans les colonies européennes au XIXsiècle sur Euradionantes.

L’abolition progressive de la traite et de l’esclavage dans les colonies européennes conduit les autorités à faire appel à des travailleurs étrangers en Asie et en Afrique pour satisfaire les besoins en main-d’œuvre des colonies. Ainsi, par le biais du système de l’engagisme, plusieurs millions de travailleurs émigrent pour les colonies européennes d’Amérique, du Pacifique et de l’océan Indien. En échange de la promesse d’une vie meilleure, ils signent un contrat d’engagement dont la durée varie selon l’origine et la colonie d’accueil. Souvent comparé à la traite, ce système dont les abus sont visibles s’éteint progressivement à la veille de la Première Guerre mondiale.

Animatrice:
Virginie Chaillou-Atrous, chercheuse post-doctotante CRHIA/ LabEx EHNE

Intervenants:
Jacques Weber, professeur émerite Université de Nantes
Céline Flory, chercheuse au CNRS
Michèle Marimoutou, historienne, professeur d »histoire-géographie à La Réunion
Pieter Emmer, Professeur émérite, Univesité de Leyde Pays-Bas
Emmanuel Parraud, Auteur-réalisateur.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

L’encyclopédie EHNE dans le magazine L’Histoire

capture-decran-2016-10-17-a-15-22-26Notre directeur, Éric Bussière, et notre précédente secrétaire générale, Clémentine Vidal-Naquet, ont été interviewés par le magazine L’Histoire qui vient de publier leurs propos sur son site.

Début 2016, une Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe a été mise en place sur internet à l’initiative du Laboratoire d’excellence « Écrire une Histoire Nouvelle de l’Europe ». Clémentine Vidal-Naquet, la secrétaire générale du LabEx, et Éric Bussière, le directeur général, ont accepté de répondre à nos [L’Histoire] questions sur ce projet.

Retrouvez l’article complet en ligne sur le site de L’Histoire
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

BLOIS 2016 – Partir faire la Guerre froide à l’Ouest

Retrouvez l’article des Clionautes sur la conférence modérée par François Xavier Nérard aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois sur le thème :

Partir faire la Guerre froide à l’Ouest

L’un des plaisirs de Blois est de rencontrer de jeunes universitaires qui, le temps d’une conférence, viennent expliquer leur travail. La fraîcheur est au rendez-vous avec, ce qui est plus rare, un sens du récit qui sait alterner explications concises et illustrations éclairantes. Plusieurs anecdotes à la fois drôles et exploitables raviront le professeur qui enseigne la Guerre froide.

Présentation des conférenciers
La conférence est une Carte Blanche à l’UMR SIRICE (Sorbonne, Identités, Relations internationales et Civilisations de l’Europe). François-Xavier Nérard, maître de conférence à Panthéon-Sorbonne, est le modérateur.
Sylvain Dufraisse, professeur agrégé, vient de soutenir une thèse intitulée « Les héros du sport. La fabrique de l’élite sportive soviétique (1934-1980) ».
Sophie Momsikoff, professeur agrégée, vient également de soutenir une thèse sur les années Gorbatchev, intitulée « La Nouvelle Pensée gorbatchévienne, origines et influences, hommes et réseaux, 1956-1992 « 
Isabelle Gouarné, docteur en sociologie est chargée de recherches au CNRS. Elle intervient ici pour aborder les scientifiques soviétiques.
Enfin, Stéphanie Gonçalves travaille sur les ballets et vient également de soutenir une thèse sur le sujet (« Une guerre des étoiles : les tournées de ballet dans la diplomatie culturelle de la Guerre froide, 1945-1968 »).

PNG - 283.8 ko

La conférence
Le modérateur, François-Xavier Nérard rappelle que le travail sur les délégations soviétiques a donné lieu à une publication : « L’URSS à l’étranger », Cahiers SIRICE(en ligne sur CAIRN). L’URSS et l’étranger sont deux aspects souvent dissociés. Au mieux, on s’interroge sur les Occidentaux qui visitent l’URSS, comme Tintin au pays des Soviets. Mais la plupart du temps, on reste dans un angle mort, hormis pour évoquer complaisamment les défections, ceux qui ont fui l’URSS. En effet, dans l’imaginaire collectif, l’URSS est une prison des peuples dont personne ne sort. C’est oublier tous ceux qui, pour des raisons temporaires et valables, doivent quitter l’URSS : athlètes, danseurs, scientifiques, etc.
L’idée est de faire une histoire concrète, la moins inféodée possible à l’histoire officielle qui tend à gonfler le rôle de l’État.

 

Lire la suite sur le site des Clionautes.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail