Axe 5 : L’Europe des guerres et des traces de guerre

« Into the Jaws of Death. U.S. Troops wading through water and Nazi gunfire » [Dans les griffes de la mort : les Marines débarquent sous le feu nazi] a été prise au matin du 6 juin 1944 devant Omaha Beach en Normandie.
Source : National Archives catalog
Au sein du LabEx, l’axe 5 interroge le rôle central que la guerre et ses suites jouent dans l’histoire de l’Europe contemporaine. Les chercheurs qu’il rassemble étudient les guerres et leurs traces, matérielles, mentales ou mémorielles, individuelles ou collectives, dans un cadre européen dépassant les histoires nationales ou les chronologies trop étroites, surreprésentées dans les travaux sur la guerre. Ils cherchent ainsi à comprendre ce qu’est la guerre déclinée dans toutes ses dimensions. Leurs travaux ambitionnent de redéfinir certains termes clés – tels que guérillas, petites guerres, guerre civile, guerre mondiale, guerre froide –, et de reposer la ou les question(s) centrale(s) : « Qu’est-ce que la guerre ? » « Quels sont les rapports entre la guerre et la paix ? » dans des approches à la fois politique, juridique, anthropologique et culturelle. Aussi les entrées et les sorties de guerre et de conflit sont-elles incluses dans le champ de recherche. Ces approches conduisent à repenser les notions de vainqueurs et vaincus, de défaites et de victoires dans le temps de la guerre et dans la longue durée de l’après-guerre, les formes de mobilisations et de démobilisations, qu’il s’agisse de la « guerre après la guerre » ou des processus de rapprochement et de réconciliation après le conflit. L’axe 5 veut penser ensemble la guerre, ses traces, sa mémoire et ses représentations.

 

Responsables de l’axe : 

  • Corine Defrance : directrice de recherche au CNRS, et membre de l’UMR SIRICE.  Elle travaille sur les processus de rapprochement et de réconciliation en Europe ; les relations franco-allemandes aux XXe et XXIe siècles, les société(s) allemande(s) d’après-guerre ; Berlin et la guerre froide ; l’histoire des universités et de la recherche en France et en Allemagne au XXe siècle.
  • François-Xavier Nérard : maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut Pierre Renouvin et du Centre de recherche sur l’histoire des Slaves.  Il travaille sur l’histoire sociale soviétique de l’entre-deux-guerres, et s’intéresse surtout à la dénonciation, aux violences, à leurs traces, mais également à leur commémoration et à leur mémoire.

Post-doctorant en charge de l’axe : 

  • Mathieu Jestin : chercheur associé de l’UMR SIRICE et à l’École française d’Athènes. Il travaille sur les relations franco-ottomanes au XIXe siècle, l’histoire consulaire et diplomatique, l’histoire culturelle et sociale des relations internationales, l’histoire des représentations.

Comité de pilotage : 

  • Isabelle Davion : maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Paris-Sorbonne, chercheure associée au Service Historique de la Défense et membre de l’UMR SIRICE.  Elle travaille sur l’histoire des relations internationales, l’histoire diplomatique et stratégique, les deux  guerres mondiales, la guerre froide, et l’histoire politique et sociale.
  • Robert Frank : professeur émérite d’histoire des relations internationales à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et ancien directeur de l’UMR SIRICE. Ses recherches portent sur la construction européenne, les sociétés européennes, les relations internationales, les guerres.
  • Catherine Horel : directrice de recherche au CNRS. Membre de l’UMR SIRICE, elle est spécialiste de l’Europe centrale contemporaine (XIXe-XXe siècles). Elle s’intéresse plus particulièrement aux structures socio-politiques de l’empire des Habsbourg (armée, communautés juives) et à l’histoire urbaine. Dans l’axe 5 du LabEx, elle s’occupe des thématiques liées à la culture mémorielle.
  • Antoine Marès : professeur d’histoire de l’Europe centrale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre du conseil scientifique de l’UMR SIRICE. Il dirige le GDR « Connaissance de l’Europe médiane » (CNRS) et la revue Relations internationales.

 

Contact : labexguerres[at]gmail.com

Carnet de recherche de l’axe 5 : http://guerres.hypotheses.org/