Le temps des cornettes. Histoire des Filles de la Charité, XIXe-XXe siècle

Matthieu Brejon de Lavergnée, Le temps des cornettes. Histoire des Filles de la Charité, XIXe-XXe siècle, Fayard, Paris, 2018.

Qui ne connaît, au moins par leur riche iconographie, les célèbres cornettes des Filles de la Charité ?

Fondée par Vincent de Paul et Louise de Marillac au XVIIe siècle, la petite communauté parisienne a rapidement gagné la France des villes et des villages pour devenir la principale congrégation de sœurs actives à la fin de l’Ancien Régime. « La rue pour cloître » : telle était la règle de vie originale de ces femmes, ni cloîtrées ni mariées mais célibataires vouées au service des pauvres.

(suite…)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Téléphone en Russie avant 1917 (Le)

Centraux téléphoniques automatiques soviétiques montés à l’usine Aurore rouge (ancien Ericsson) dans le cadre du contrat d’aide technique avec Ericsson (fin des années 1920).

Auteur-e-s

Le développement du téléphone en Russie tsariste est révélateur des ambitions et des faiblesses de l’État autocratique. La dépendance aux technologies étrangères oblige les autorités à céder la téléphonie urbaine aux acteurs privés, tout en espérant imposer le monopole de l’opérateur public sur les lignes à longue distance envisagées comme un outil propice pour le gouvernement de l’immense territoire de l’empire. L’histoire de la téléphonie en Russie révèle donc l’imbrication des enjeux technologiques, économiques et politiques. La capacité d’adaptation des autorités au marché concurrentiel se traduit par une instabilité du dispositif réglementaire qui freine l’expansion du téléphone dans ce pays.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Recrutement d’un-e secrétaire général-e scientifique pour le LabEx EHNE

L’université Paris-Sorbonne recrute dans le cadre du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » (EHNE) un-e secrétaire général-e scientifique qui sera chargé-e de la coordination générale du LabEx EHNE.

Date limite de candidature : le 20 juin 2018
Renseignements et candidatures (à envoyer au format PDF à) : clyde.plumauzille@gmail.com
Présélection : au plus tard le 22 juin 2018
Auditions : à partir du 25 juin 2018
Prise de poste : le 1er septembre 2018
Localisation géographique : Paris
Poste : CDD de chercheur à temps complet à compter du 01/09/2018
Durée : 1 an renouvelable jusqu’à 2 ans au maximum
Rémunération : Salaire mensuel net : env. 2 000 €
Financement : LabEx EHNE – Investissements d’Avenir
Responsable scientifique : Olivier Dard

Description du poste

Le/la secrétaire général-e est chargé-e de l’animation globale du LabEx EHNE en étroite coopération avec son directeur. Ses fonctions principales sont :

  • assurer le suivi scientifique et administratif des activités générales du LabEx EHNE,
  • participer à la coordination des manifestations scientifiques et des publications (notamment l’ouvrage de fin de parcours)
  • assurer la coordination de l’encyclopédie en ligne et de la communication du LabEx EHNE dans son ensemble,
  • animer l’équipe des chercheurs affectés aux différents axes.

Conditions de résidence et d’exercice :

  • Il/elle devra impérativement résider à Paris ou dans sa région pour animer les travaux des axes et s’y consacrer à temps plein. Un bureau partagé dans les locaux de l’Université sera mis à sa disposition.
  • Possibilité de déplacements à l’étranger et en région.

Qualifications et compétences requises :

  • Doctorat en histoire contemporaine (ou moderne).
  • Bonne maîtrise du français et de l’anglais (avec capacités rédactionnelles).
  • Esprit d’initiative et capacité à s’intégrer dans un programme collectif.
  • Rigueur, autonomie et capacités d’organisation.
  • Capacité de coordination de travaux d’équipe.
  • Maîtrise des outils informatiques (WORD, EXCEL, Dropbox, Googledrive, Carnet de recherche hypothèses…)

Dossier de candidature :

  • CV avec la liste des principales publications (deux pages maximum).
  • Lettre de motivation appuyée sur la lecture des deux sites du LabEx EHNE.

Pour la présentation du projet voir labex-ehne.fr et ehne.fr

 

Fiche à télécharger : Candidature Postdoc SG
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Recrutement d’un.e post-doctorant.e pour l’axe Genre & Europe

Dans le cadre du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » (EHNE), l’UMR-Sirice (Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe) recrute un-e post-doctorant-e qui sera chargé-e de l’animation de l’axe 6 intitulé « Genre & Europe ».

Date limite de candidature : le mercredi 13 juin 2018
Renseignements et candidatures (à envoyer au format PDF à) : genreeurope@gmail.com
Objet : candidature-postdoc- Axe6-EHNE
Présélection : au plus tard le 26 juin 2018
Auditions : 4 juillet 2018 après-midi
Prise de poste : le 1er septembre 2018

Structure : UMR Sirice (Sorbonne-Identités, relations internationales et civilisations de l’Europe) – Universités Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris-Sorbonne, CNRS.

Unité : UMR 8138

Localisation géographique : Paris
Poste : CDD de post-doctorant à temps complet à compter du 01/09/2018
Durée : 1 an renouvelable une fois
Rémunération : Salaire mensuel net : env. 1 900 €
Financement : LabEx EHNE – Investissements d’Avenir
Responsable scientifique : Fabrice Virgili

Description du poste

Le ou la post-doctorant.e sera chargé.e de l’animation de l’axe 6 du projet. Ses fonctions principales seront :

  • Assurer un suivi scientifique et une coordination administrative des travaux de l’axe 6 du LabEx EHNE en lien avec les activités générales du LabEx EHNE.
  • Participer aux réunions de travail avec les autres post-doctorant.e.s pour coordonner les travaux du LabEx EHNE
  • Participer notamment à l’organisation des manifestations scientifiques et au comité de pilotage de l’axe 6 ainsi qu’aux différentes publications dans lesquelles l’axe est impliqué.
  • Assurer le suivi des groupes de travail, la diffusion des activités et la coordination de la participation de l’axe 6 à la réalisation de l’encyclopédie en ligne du LabEx EHNE et des différents projets de valorisation.
  • S’impliquer dans le travail scientifique de l’axe 6.

Conditions de résidence et d’exercice

  • Il/elle devra impérativement résider à Paris ou dans sa région pour animer les travaux de l’axe et s’y consacrer à temps plein. Un bureau partagé dans les locaux de l’Université sera mis à sa disposition.
  • Possibilité de déplacements à l’étranger et en région.

Compétences requises

  • Bonne maîtrise du français et de l’anglais (avec capacités rédactionnelles). Connaissance d’une troisième langue souhaitée.
  • Esprit d’initiative et capacité à s’intégrer dans un programme collectif.
  • Rigueur, autonomie et capacités d’organisation.
  • Capacité de coordination des travaux d’une équipe.
  • Maîtrise des outils informatiques (WORD, EXCEL, Dropbox, Googledrive, Googlesite, Carnet de recherche hypothèses…)

 Qualifications requises

  • Doctorat en histoire contemporaine (ou moderne) en rapport avec la thématique de l’axe 6 du LabEx EHNE.
  • Avoir soutenu sa thèse depuis moins de 5 ans.

Dossier de candidature

  • CV avec la liste des publications
  • Lettre de motivation
  • Rapport de soutenance de thèse

Présentation du projet

Le Labex EHNE, financé dans la 2e vague des Investissements d’Avenir, a pour objectif principal d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en reconstruisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques.

Le projet réunit sept laboratoires partenaires issus de quatre établissements (Sorbonne Université, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Nantes, École des Chartes).

Sept axes de recherches ont été définis pour atteindre cet objectif.

  • L’Europe comme produit de la civilisation matérielle
  • L’Europe dans une épistémologie du politique
  • L’humanisme européen
  • L’Europe, les Européens et le monde
  • L’Europe des guerres et des traces de guerre
  • Genre et Europe
  • L’art en Europe

L’objectif est de parvenir à la réalisation de nouveaux outils en histoire européenne :

  • Une encyclopédie analytique en ligne et la mise en ligne de documents. www.ehne.fr
  • 14 ouvrages, 2 par axes, dont l’un à mi-parcours chez Nouveau Monde.
  • Une synthèse finale sous forme d’ouvrage collectif.
  • Ateliers, journées d’étude et colloques pour préparer ces publications.

 

L’axe 6 « Genre & Europe » :

L’axe 6 du LabEx se propose de montrer que le genre a fort à faire avec l’Europe. Que l’on considère l’Europe comme espace imaginé ou politique, comme marché ou aire culturelle, les rapports entre les sexes sont constitutifs de la définition de cet espace comme des divisions en son sein. L’axe Genre & Europe veut développer ces questions autour de deux volets :

  • Penser et construire l’Europe, effets de genre : prise en compte de la différence des sexes dans les projets politiques et sociétaux européens
    • Le genre des guerres européennes
    • Imaginer et /ou construire un espace européen de paix : quelle attention au genre ?
    • Ce que les femmes ont fait à l’Europe : utopies et émergence d’une idée européenne, mouvements européistes, réseaux à l’échelle du continent, groupes de pression
    • Ce que l’Europe a fait aux rapports entre les sexes : imposition de normes de genres, politiques égalitaires, rôle de la Cour de Justice européenne
    • L’Union européenne : une institution genrée ?
  • Être Européen.ne.s et vivre l’Europe
    • Identités de genre : sexualités, configurations familiales, violences sexuées
    • Comportements démographiques et politiques du corps
    • Femmes et hommes au travail : configurations européennes
    • Les dimensions genrées de la participation politique, du sujet au/à la citoyen.ne : diversité des formes d’intervention politique, accès au droit de vote et à la représentation politique, engagement militant, exercice du pouvoir…
    • Les mobilités lues au prisme du genre : voyages, migrations et exils politiques
Télécharger l’appel à candidatures : Recrutement post-doc axe 6_2108
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Genre et autorités catholiques

Marcel Delboy, Mission des ports et des gares. Association catholique internationale des œuvres pour la protection de la jeune fille, entre 1925 et 1935, Bibliothèque Marguerite Durand – Ville de Paris.

Les religions contribuent à fabriquer les identités de genre au sein des sociétés européennes. Au xixe siècle, la démocratisation et la sécularisation qui surgissent des révolutions libérales du xxe siècle ont transformé les autorités religieuses. Si les autorités catholiques confortent des rapports de genre traditionnels, les modèles proposés sont aussi en tension avec leurs homologues laïcs, à l’exemple du modèle de masculinité sacerdotale fondé sur le célibat. Le catholicisme constitue également un espace paradoxal et relatif de subversion, en offrant aux femmes un lieu de réalisation et d’autonomie alors qu’on les maintient à l’écart de l’espace civique. Le xxe siècle est davantage marqué par un durcissement des autorités religieuses sur les normes de genre traditionnelles, ce qui conditionne l’évolution des rapports au politique jusque dans les débats très contemporains autour du « mariage pour tous ».

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Questions de genre dans le protestantisme français et européen

La consécration de deux nouveaux évêques par l’archevêque de l’Église de Suède Antje Jackelén (centre) : Johan Dalman, évêque de Strängnäs (gauche), et Mikael Mogren, évêque de Västerås (droite), cathédrale d’Uppsala, 6 septembre 2015.

Les questions de genre dans le protestantisme français et européen s’articulent autour de trois pôles : la participation aux luttes dans la société pour l’égalité des droits, l’inclusion et l’égalité dans les Églises, la production de théologies féministes ou LGBT. Des protestantes participent dès le xixe siècle aux premières luttes des femmes, sans que soit produite de théologie féministe. Dans la première partie du xxe siècle, alors qu’émerge la question de l’accès des femmes au ministère pastoral, se structurent des mouvements de jeunesse féminins, amenant la création d’un féminisme protestant dans les années 1960, actif dans les luttes pour la contraception et l’avortement. Les premières théologies féministes éclosent réellement dans les années 1970, particulièrement en Allemagne. À cette même période naissent des mouvements LGBT chrétiens, principalement en Grande-Bretagne dans un dialogue avec les États-Unis. Dans les Églises, les débats se concentrent sur l’accès des personnes LGBT au ministère de pasteur et de la demande de bénédiction d’union pour les couples de même sexe.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Amnistie

Dessin de Gill « Le vieux briseur de fers », La Petite Lune, no 34, 1878. Au moment de la discussion sur l’amnistie à accorder aux communards, Gill fait de Victor Hugo la figure de proue de ce combat.

Auteur-e-s

L’amnistie est une procédure de clémence radicale qui décrète l’oubli des fautes commises. Souvent pratiquée en Europe au lendemain des grandes crises civiles pour faire cesser l’affrontement et reprendre la vie commune, elle l’a été selon des modalités et avec des intentions variables selon les régimes. Longtemps louée pour son rôle réparateur, les violences de l’époque contemporaine lui ont opposé le devoir de mémoire. Son rejet actuel est révélateur d’un régime d’historicité dans lequel les acteurs ont du mal à s’affranchir du passé et pour lequel le souci des victimes est prioritaire. L’oubli ne devient alors possible que si la justice est passée et si l’histoire a réussi à désarmer l’affrontement des mémoires.

Source : Amnistie
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Genre des superstitions (Le)

« Animal magnetism : The operator putting his patient into a crisis », dans Ebenezer Sibly, A Key To Physic and the Occult Sciences, 1814.
Albert de Rochas, L’extériorisation de la motricité, Paris, Chamuel, 1896, p. 189. Source : Wikimedia Commons https://goo.gl/pRwTtu

Auteur-e-s

À partir de la seconde moitié du xviiie siècle, l’association classique entre femmes et superstitions connaît un renouvellement. Leurs visions, leurs pouvoirs de guérison ou de nécromancie sont tout d’abord réévalués et réinterprétés, mais à l’aune de nouveaux savoirs médicaux ou spirituels dominés par les hommes entre la fin du xviiie siècle et le début du siècle suivant, dans les grandes villes européennes. Les croyances ancestrales et les rites populaires, y compris lorsqu’ils sont pratiqués par les femmes, sont collectés à titre de trésors nationaux ou régionaux tandis que les sorcières sont réintégrées dans l’histoire nationale et le génie des peuples. Mais cette réévaluation est toujours fragile et est contrebalancée par un très fort scepticisme qui parfois l’emporte, comme à la fin du xixe siècle, ou parfois cède devant d’autres intérêts plus politiques, comme dans les années 1930. Dès lors, à mesure que progresse l’idée que les superstitions ne sont plus que des survivances, la question du genre devient moins importante.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail