Cinéastes berlinois et viennois exilés à Hollywood

Affiche du film Casablanca, réalisé par Michael Curtiz avec, notamment, Ingrid Bergman, Paul Henreid, Conrad Veidt et Peter Lorre, 1942. 
Auteur-e-s: 

La symbiose des cultures européenne et américaine a permis à Hollywood de produire les plus grands chefs-d’œuvre du cinéma : les réalisateurs venus de Berlin et de Vienne – en particulier au cours des années 1930 –, ont apporté leur savoir-faire et leur culture qu’ils ont adaptés à leur nouvel environnement. L’expressionisme allemand, la psychanalyse et l’humour viennois ont nourri les films noirs, la comédie légère ou acerbe, le mélodrame et le western.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail