Genre et autorités catholiques

Marcel Delboy, Mission des ports et des gares. Association catholique internationale des œuvres pour la protection de la jeune fille, entre 1925 et 1935, Bibliothèque Marguerite Durand – Ville de Paris.

Les religions contribuent à fabriquer les identités de genre au sein des sociétés européennes. Au xixe siècle, la démocratisation et la sécularisation qui surgissent des révolutions libérales du xxe siècle ont transformé les autorités religieuses. Si les autorités catholiques confortent des rapports de genre traditionnels, les modèles proposés sont aussi en tension avec leurs homologues laïcs, à l’exemple du modèle de masculinité sacerdotale fondé sur le célibat. Le catholicisme constitue également un espace paradoxal et relatif de subversion, en offrant aux femmes un lieu de réalisation et d’autonomie alors qu’on les maintient à l’écart de l’espace civique. Le xxe siècle est davantage marqué par un durcissement des autorités religieuses sur les normes de genre traditionnelles, ce qui conditionne l’évolution des rapports au politique jusque dans les débats très contemporains autour du « mariage pour tous ».

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail