Dénoncer la corruption. Chevaliers blancs, pamphlétaires et promoteurs de la transparence à l’époque contemporaine

Cesare Mattina, Frédéric Monier, Olivier Dard, Jens Ivo Engels (dir), Dénoncer la corruption. Chevaliers blancs, pamphlétaires et promoteurs de la transparence à l’époque contemporaine, Demopolis, Paris, 2018.

 

La vie politique de nombreux pays est marquée, depuis les années 1980, par la récurrence des scandales de corruption et des affaires politico-financières, et la dénonciation des manquements à la morale civique, des pratiques de favoritisme et des conflits d’intérêts est devenue une question centrale dans nos démocraties.
Elle soulève de multiples débats, sur le rôle des dénonciateurs ou des « fuites », sur le droit à l’information, sur les valeurs publiques associées à la transparence. Le recours à l’histoire, clé de l’intelligence du présent, s’impose ici, en lien avec une analyse sociologique des acteurs – très divers : qui sont ces chevaliers blancs de la morale et ces promoteurs de la transparence des XIXe et XXe siècles ? De quels vocabulaires et registres usent-ils ? Quels sont les profils sociaux et pratiques prioritairement visés ? Quels sont les contextes les plus favorables à l’essor des dénonciations ?

Le présent ouvrage réunit des contributions d’historiens, de politistes et de sociologues venus de 9 pays. Elles offrent, à travers un riche éventail d’études de cas révélateurs, passés et contemporains, une visions contrastée de la dénonciation, à la fois fruit de transformations de longue durée et témoin de l’entrée récente dans une ère marquée par des formes inédites de défiance à l’égard du pouvoir.

 

Sommaire :

Introduction – Cesare Mattina et Frédéric Monier

Première partie. Aux sources de la dénonciation : politique et légitimité
1. Dénoncer la corruption dans les transitions politiques. Le Nord de l’Italie de Napoléon aux Habsbourg – Valentina Dal Cin
2. De la « politique de la réputation » à la « politique des idéologies » (et retour ?). Lanceurs d’alerte, dénonciations de la corruption et démocratie hollandaise depuis le xixe siècle – Ronald Kroeze
3. En reconnaissant la corruption. La dénonciation des pratiques immorales pendant la consolidation du système parlementaire espagnol (1834‑1868) – Oriol Luján
4. Une ressemblance improbable. Dénonciations socialistes et nationalistes de l’« oligarchie » en Roumanie – Silvia Marton
5. Dénoncer l’économie politique de la production urbaine durant les Trente Glorieuses. L’affaire de l’Urbaine immobilière à Marseille (1964-1966) – Nicolas Maisetti

Deuxième partie. Acteurs, discours et stratégies
6. Matrices et héritages discursifs dans la dénonciation de la corruption en France. Du xixe siècle à la première moitié du xxe siècle – Benjamin Gérome
7. Réseaux, pots-de-vin et dons à des partis Dénoncer des scandales de corruption dans les premiers temps de la République fédérale d’Allemagne : l’étude de cas des tanks HS30 – Andrea Perthen
8. Dénoncer la corruption des élites politiques du Sud au Nord : trajectoires biographiques, professionnelles et militantes. Le cas de la mobilisation contre les « biens mal acquis » en France – Armand Dang Mezang
9. Le lobbying en France. Entre dénonciation et énonciation d’un problème public – Guillaume Courty
10. Taire ou dévoiler ? Dilemmes tactiques à propos de la dénonciation de la corruption dans le domaine éolien en France – Stéphanie Dechézelles
11. Comprendre les variations de la jouabilité de la dénonciation. Le cas de la corruption au sein de la FIFA – Hervé Rayner et Emmanuel Bayle

Troisième partie. Des cultures de la dénonciation ? Entre promotion de la vertu et opprobre
12. La dénonciation comme vertu républicaine. Le devoir d’anciens prisonniers politiques en France au début de la Troisième République – Stacey Renee Davis
13. Le « monde des coquins ». La dénonciation de corruption dans les écrits pamphlétaires (1868-1898) – Cédric Passard
14. Une révolution par le bas ?. La dénonciation par les nationalistes conservateurs catalans des pratiques de corruption dans l’Espagne de la Restauration (1893-1916) – Gemma Rubí
15. Les figures du justicier anticorruption en Russie post‑soviétique – Gilles Favarel-Garrigues
16. L’émission de télévision Enquête. Le renouveau médiatique de la dénonciation de la corruption au Québec (2009-2011) – E.-Martin Meunier et Ryan Lux

Conclusion – Olivier Dard et Jens Ivo Engels

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail