Genre du communisme (Le)

Couverture de la revue Neuer Weg (Nouvelle Voie), revue interne à destination des membres du parti communiste est-allemand en 1974, Bibliothèque du Bundesarchiv.

Auteur-e-s

Fondés sur une pensée émancipatrice mais androcentrée, les régimes communistes établis en Europe de l’Est ouvrent effectivement aux femmes la voie du militantisme, des fonctions politiques et du travail salarié. Ce faisant, ils perpétuent aussi pourtant les rapports de genre préexistants en limitant la place des femmes ou en les marginalisant à certains secteurs. Ils produisent même leurs propres discours et politiques traditionalistes, centrés sur la famille, qui s’érodent toutefois progressivement dans les années 1970. Ces régimes permettent cependant le développement d’une sorte de « féminisme sans féministes » moins visible car plus diffus, grâce aux marges de manœuvre dont disposent les femmes pour défendre leurs revendications ponctuelles.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail