Femmes et TIC : penser les circulations européennes

​Cupcakes pour le Ada Lovelace Wikipedia events (University of Oxford’s IT Services, Bodleian Libraries et Wikimedia UK), octobre 2015, photographie de Ylvaprytz.
Les demoiselles du téléphone, Le Petit Journal, 17 avril 1904. Source: Gallica https://goo.gl/zqSy7B

Auteur-e-s

Des débuts du télégraphe au développement de l’informatique, les femmes, en tant que productrices, usagères, consommatrices, public rêvé ou réel, prennent part à la circulation de l’information dans l’Europe et participent d’une histoire européenne des technologies de l’information et de la communication (TIC). Penser leurs circulations et trajectoires européennes est encore difficile en raison d’une historiographie toujours en construction, et du manque d’études comparatives rendant compte de la diversité des rythmes de développement de ces technologies – entre elles et entre pays européens. Malgré ces lacunes apparaissent des spécificités genrées, parmi lesquelles la progressive invisibilisation des femmes – en dehors de quelques figures – dans leur participation collective aux TIC.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail