La Révolution culturelle en Chine et en France

Miao CHI, Olivier DARD, Béatrice FLEURY, Jacques WALTERLa Révolution culturelle en Chine et en France, Paris, Riveneuve éditions, 2017

 

Entre le printemps 1966 et la mort de Mao Zedong en septembre 1976, la Chine connaît une refondation totale
de son fonctionnement. Elle mobilise une grande partie de la jeunesse, notamment au sein des fameux Gardes rouges rassemblant de nombreux étudiants et lycéens. Si l’on estime à plusieurs millions de morts les victimes de la Révolution culturelle, en revanche, on n’est pas en mesure de chiffrer le nombre de familles déchirées, de personnes déplacées, d’enfants et de parents perdus.

Avec un regard nouveau et sur la base de sources inédites, des chercheurs chinois et français retracent les premiers temps de la Révolution en Chine et l’impact de ce mouvement violent et radical tant en Chine qu’en France. L’ouvrage explore la tension entre culture et contre-culture qu’elle a suscitée en Occident. Les auteurs mettent aussi en lumière la complexité de l’attraction
politique de cet événement à gauche comme à droite. Enfin, se fondant sur des témoignages livrés par des protagonistes engagés, ils explorent les différentes formes de narration d’une séquence traumatique, naviguant entre fantasme et lucidité.

Les auteurs : 

Miao Chi est chercheure en sciences de l’information et de la communication au Centre de recherche sur les médiations à l’université de Lorraine et membre du comité éditorial de La Mémoire, revue chinoise consacrée à la Révolution culturelle.

Olivier Dard, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Sorbonne. Spécialiste des droites radicales, il a codirigé chez Riveneuve quatre ouvrages collectifs dont Vérités et légendes d’une OAS internationale (2013).

Béatrice Fleury est professeure en sciences de l’information et de la communication à l’université de Lorraine. Directrice-adjointe du Centre de recherche sur les médiations, elle a publié de nombreux travaux sur la guerre d’Algérie.

Jacques Walter, professeur en sciences de l’information et la communication et directeur du Centre de recherche sur les médiations à l’université de Lorraine. Il est auteur de multiples études sur la médiatisation des conflits et la médiation mémorielle de la Seconde Guerre mondiale.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail