Travail et migrations forcés dans les colonies européennes


Français

Auteur-e-s

Le travail contraint revêt de multiples formes, conduisant à des recrutements de main- d’œuvre sur place ou à des mouvements migratoires de grande ampleur. Les engagés européens dans les colonies au xviie siècle sont des volontaires, mais la plupart partent pour échapper à des conditions de vie difficiles. Au xixe siècle, les engagés asiatiques et africains sont transportés vers les colonies européennes. Le système, développé d’abord en raison du besoin de main-d’œuvre lié aux abolitions de l’esclavage, se poursuit dans un autre contexte au xxe siècle. Au xxe siècle, diverses formes de travail forcé sont imposées aux colonisés : prestations en Afrique Occidentale Française (AOF), travail pour les compagnies concessionnaires en Afrique centrale, etc. Ajoutons les déportations des prisonniers et le travail des bagnards et forçats européens. L’implantation sur place de certains de ces travailleurs a des conséquences non négligeables sur l’histoire des colonies « d’accueil ».

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail