Recrutement post-doc Axe 3 LabEx EHNE : Humanisme européen

Dans le cadre du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » (EHNE), le Centre Roland Mousnier – UMR 8596 (Université Paris-Sorbonne) recrute un-e post-doctorant-e qui sera chargé-e de l’animation de l’axe 3 intitulé « L’humanisme européen ou la construction d’une Europe « pour soi » entre affirmation et crises identitaires ».

Date limite de candidature : 14 juin 2017

Renseignements et candidatures (à envoyer au format PDF à) : humanisme.ehne@gmail.com
Objet : candidature-postdoc – Axe3 – EHNE

Dossier de candidature :

– CV avec la liste des publications
– Lettre de motivation
– Rapport de soutenance de thèse
– Auditions : 26 juin 2017

Prise de poste : 1er septembre 2017
Structure : Université Paris-Sorbonne.
Unité accueillante : Centre Roland Mousnier, UMR 8596.
Localisation géographique : Paris
Poste : CDD de post-doctorant à temps complet à compter du 01/09/2017
Durée : 1 an renouvelable jusqu’à 3 ans au maximum
Salaire mensuel net : env. 1 900 €
Financement : LabEx EHNE – Investissements d’Avenir
Directeur scientifique de l’axe 3 : Denis Crouzet

Description du poste

Le ou la post-doctorant-e sera chargé-e de l’animation de l’axe 3 du projet.
Ses fonctions principales seront :
– Assurer un suivi scientifique et une coordination administrative des travaux de l’axe 3 du LabEx EHNE en lien avec les activités générales du LabEx EHNE.
– Participer notamment à l’organisation des manifestations scientifiques et au comité de pilotage de l’axe 3 ainsi qu’aux différentes publications dans lesquelles l’axe est impliqué.
– Assurer le suivi des groupes de travail, la diffusion des activités et la coordination de la participation de l’axe 3 à la réalisation de l’encyclopédie en ligne du LabEx EHNE.
– S’impliquer dans le travail scientifique de l’axe 3.

Conditions de résidence et d’exercice

– Il/elle devra impérativement résider à Paris ou dans sa région pour animer les travaux de l’axe et s’y consacrer à temps plein. Un bureau partagé dans les locaux de l’Université sera mis à sa disposition.
– Possibilité de déplacements à l’étranger et en région.

Compétences requises

– Bonne maîtrise du français et de l’anglais (avec capacités rédactionnelles). Connaissance d’une troisième langue souhaitée.
– Esprit d’initiative et capacité à s’intégrer dans un programme collectif.
– Rigueur, autonomie et capacités d’organisation.
– Capacité de coordination des travaux d’une équipe.
– Maîtrise des outils informatiques (WORD, EXCEL, Dropbox, Googledrive, Carnet de recherche hypothèses…)

Qualifications requises

– Doctorat en histoire moderne en rapport avec la thématique de l’axe 3 du LabEx EHNE.

Présentation du projet

Le Labex EHNE, financé dans la 2e vague des Investissements d’Avenir, a pour objectif principal d’éclairer la crise que connaît actuellement l’Europe en reconstruisant une historiographie nouvelle de l’Europe qui s’adresse tout autant au monde scientifique qu’au monde enseignant, aux citoyens et aux politiques. Le projet réunit sept laboratoires partenaires issus de trois établissements (Paris-Sorbonne, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Nantes).
Sept axes de recherches ont été définis pour atteindre cet objectif.
1. L’Europe comme produit de la civilisation matérielle
2. L’Europe dans une épistémologie du politique
3. L’humanisme européen ou la construction d’une Europe « pour soi », entre affirmation et crises identitaires
4. L’Europe comme « hors soi » : frontières, voisinage et altérité lointaine
5. L’Europe des guerres et des traces de guerre
6. Genre et Europe
7. Traditions nationales, circulations et identités dans l’art européen

L’objectif est de parvenir à la réalisation de nouveaux outils en histoire européenne :
• Une encyclopédie analytique en ligne et la mise en ligne de documents. www.ehne.fr
• 14 ouvrages, 2 par axes, dont l’un à mi-parcours.
• Une synthèse finale sous forme d’ouvrage collectif.
• Ateliers, journées d’étude et colloques pour préparer ces publications.

Thématiques générales de l’axe 3

Le passé, le présent et le futur de l’Europe sont inséparables du désir de dépassement des frontières, de paix et d’unité, mais aussi de crainte et de haine de la différence, au péril des guerres, notamment celles de religion. Ces identités modulées grâce à l’autre, contre l’autre ou avec l’autre sont l’enjeu essentiel de notre champ d’investigation. Il s’agit d’en comprendre et analyser les mécanismes sur la longue durée, condition première d’un humanisme européen, d’une ouverture au monde.

Cinq perspectives principales :
– L’appropriation d’une culture gréco-romaine – les « humanités » – comme voie virtuelle de l’Europe.
– L’Europe comme modèle de la république des Lettres
– L’invention d’une identité à travers la remise en cause de soi
– L’Europe des religions est une question centrale à étudier sur le long terme.
– L’Europe comme imaginaire de soi et de l’autre.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail