Épistolières et construction d’un espace européen


Français

Du fait de l’élargissement de l’espace et de l’accélération du temps consécutifs aux bouleversements de la Révolution française, des femmes, saisies par la mobilité et la modernité du moment, font fi d’un épistolaire jusque-là largement limité à la sphère domestique et transforment leurs correspondances en une mise en réseau du nouvel espace européen. Transgressant frontières et différences des sexes, elles dessinent une nouvelle cartographie du continent où elles trouvent place et visibilité, construisent l’échange épistolaire en constellation et en font parfois le vecteur d’une opinion publique à l’échelle de l’Europe. Au cours du xixe siècle, une mutation s’opère vers un épistolaire devenant écriture publique, sous forme de publications à caractère spécifiquement épistolaire, Briefroman, roman-lettres, correspondance fictive ou lettre ouverte, signalisant une première entrée des femmes dans la sphère du politique.

Stael-Holstein, Germaine Freiin von (1766 - 1817). 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail