Les Européens: ces architectes qui ont bâti l’Europe

Olga Medvedkova (dir.)Les Européens: ces architectes qui ont bâti l’Europe, Pieter Lang, Collection « Pour une histoire nouvelle de l’Europe. », Vol. 4, Bruxelles, 2017.

Ce volume réunit douze études de cas : des vies d’architectes européens, écrites par des historiens de l’art et de l’architecture. Il s’agit d’architectes qui, nés et éduqués dans une culture, héritiers d’une ou plusieurs traditions nationales, ont travaillé à l’étranger, au sein d’une autre culture, en y apportant des éléments nouveaux. Ou encore de ceux qui vécurent leurs années de voyage comme une véritable expatriation. Ces architectes transfuges, cosmopolites, créateurs de confusions stylistiques qui posent tant de problèmes aux historiens de l’art et rompent les schémas des écoles nationales, furent en grande partie responsables de la création de l’Europe architecturale, architecturée et architecturante bien au-delà de ses propres limites. L’existence de cette « Europe architecturale » est l’hypothèse générale proposée ici. Qu’ils s’appellent Aristotele Fioravanti, Sebastiano Serlio, Francesco Primaticcio, Salomon de Caus, Simon et Jean de La Vallée, Juan Caramuel Lobkowitz, Giovan Betto, Amédée Frézier, François Blondel, Giovanni Niccolo Servandoni, Luis Díez Navarro, Vincenzo Brenna, Manuel Tolsá ou encore Le Corbusier, l’européanité de ces architectes fut tantôt délibérée, tantôt une conséquence de leur vie comme ensemble de circonstances. Telle une réaction au besoin d’adaptation, cette dernière a souvent donné lieu à une création inédite. Comment comprendre, décrire, classer leurs œuvres ? Pourrions-nous, en nous fondant sur ces cas, ébaucher une nouvelle histoire de l’architecture européenne ?

Table des matières :

  • Les Vitae des architectes migrants et la notion de l’Europe architecturale (Olga Medvedkova)
    Ridolfo Aristotele Fioravanti (1415-1486) en Russie (Vladimir Sedov)
  • Sebastiano Serlio et Francesco Primaticcio. Deux architectes bolonais à la Cour de France (Sabine Frommel)
  • De princes en monarques : Salomon de Caus (1576-1626) et l’art des grottes, fontaines et jardins (Hélène Vérin)
  • Un regard oblique. La genèse européenne de la théorie architecturale de Juan Caramuel Lobkowitz (1606-1682) (Jorge Fernández-Santos Ortiz-Iribas)
  • De maître maçon à architecte : Simon (1600 ?-1642) et Jean (1624 ?-1696) de La Vallée (Linnéa Rollenhagen Tilly)
  • Un Milanais, architecte du duc de Lorraine : Giovan Betto (1642-1722) (Raphaël Tassin)
  • Les vies parallèles de François Blondel (1618-1686) et d’Amédée François Frézier (1682-1773). Essai de biographie comparée entre deux architectes français de la période moderne (Émilie d’Orgeix)
  • L’ingénieur militaire Luis Díez Navarro (1691-1780). De la vieille Europe à la Nouvelle Guatemala (Alberto Garin)
  • Un artiste florentin dans l’Europe des Lumières : Jean Nicolas Servandoni (Jérôme de La Gorce)
  • Manuel Tolsá y Sarrión, premier architecte néo-espagnol du Mexique (Philippe Malgouyres)
  • Antiquités romaines sans frontières : Vincenzo Brenna (1741-1820) (Dimitri Ozerkov)
  • Le Corbusier, un gothique devenu latin. Le Voyage d’Orient (Orfina Fatigato)
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail