Graveurs français face au jansénisme au XVIIIe siècle (Les)


Français

Auteur-e-s

Les crises religieuses liées au jansénisme affectèrent la carrière de nombreux graveurs français au début du xviiie siècle : ou bien ils s’exilèrent, ou bien ils furent les correspondants occultes de graveurs français installés en Angleterre ou en Hollande, devenues des plateformes de diffusion d’estampes polémiques. Dans les années 1760, la participation de graveurs français à des entreprises jansénistes clandestines les engagea à émigrer définitivement ou à séjourner pendant de longues années à l’étranger. Émigrés, ils changèrent souvent complètement d’orientation artistique.

Bernard Picart (1673-1733), Les religieuses enchaînées ou la Destruction de Port-Royal des Champs, gravure au burin, vers 1709, Paris.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail