Enseignement mixte en Europe (XIXe-XXIe siècles) (L’)

Auteur-e-s Rebecca ROGERS

La question de l’instruction séparée à l’école, V poriadke diskussii, Krokodil, no.21, 1950, 4. Cette illustration d’un périodique soviétique révèle la dimension pédagogique des débats sur la réintroduction de la coéducation dans les écoles soviétiques dans les années 1950. Traduction de la légende : « Comment deux écoles secondaires... deviendront deux excellentes écoles », grâce à la mixité.Les écoles non mixtes se développent en Europe au début de la période moderne, puisqu’on présume alors que les garçons et les filles doivent mener des vies différentes et donc acquérir différentes compétences.  À la fin du xixe siècle, féministes et pédagogues remettent de plus en plus en cause cette séparation, notamment lorsqu’ils découvrent la prépondérance de la coéducation aux États-Unis. La coéducation devient progressivement le mode dominant d’éducation en Europe au xxe siècle, pour des raisons à la fois idéologiques, pédagogiques et pragmatiques. Néanmoins, son taux de croissance varie énormément en fonction de l’âge des élèves, de la culture religieuse et politique propre à chaque société, et de la disponibilité des écoles.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail