Percement des premières traversées ferroviaires alpines (1848-1882)

Portail monumental du tunnel du Mont-Cenis, Modane, inscrit depuis 1926 à l'inventaire des monuments historiques. Photo : Émilie Cottet Dumoulin, mai 2012.Le percement des tunnels ferroviaires alpins a marqué l’histoire de l’Europe du second xixe siècle. L’enchaînement des chantiers du Semmering (1848-1854), du Mont-Cenis (1857-1871) et du Gothard (1872-1882) se fait à la faveur de transferts de techniques et de savoirs, mais aussi de débats entre ingénieurs. Les tunnels en un mot canalisent l’innovation à l’échelle de l’Europe, en même temps qu’ils matérialisent les ambitions et les rivalités nationales. Pour toutes ces raisons les chantiers deviennent des attractions et les tunnels s’inscrivent durablement dans les imaginaires.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail