Symbolisme belge et discours nationaliste

Auteur-e-s Benjamin FOUDRAL

Auguste Levêque, Hymne d’amour, non daté, huile sur toile, H. 1.82,  L. 2.35 m., Musée royal des beaux-arts d’Anvers.Jeune État né en 1830, la Belgique est depuis sa création en quête d’une identité culturelle. Dès lors, les critiques et historiens de l’art mettent en place au tournant du xxe siècle le concept nationaliste de l’art flamand, devant englober toute la production artistique du pays dans le giron du réalisme. Entre ostracisation et assimilation, le symbolisme, dont l’écho est considérable en Belgique, fait également l’objet de cette construction identitaire.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Violence, genre et « race »

Auteur-e-s Raphaëlle BRANCHE

Un goumier marocain aiguisant sa baïonnette américaine, photographie publiée dans le magazine de l’armée américaine Yank, le 22 octobre 1944Lors de la colonisation, au xixe siècle, les pays européens imposent une violence politique issue de leur supériorité militaire et économique. À l’ordre fondé sur la suprématie des Blancs s’ajoutent des rapports de genre spécifiques, composés loin de la métropole et nourris d’un imaginaire souvent ambivalent des hommes et des femmes indigènes. Les pratiques sont par conséquent très variées : du concubinage à l’emploi de soldats colonisés, de la répression sanglante à la réglementation de la prostitution. Jusqu’aux indépendances et quelle que soit la métropole, l’ordre politique a partie liée avec des questions de genre et de « race ».

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Féminismes et altermondialisme

Auteur-e-s Ariane JOSSIN

Manifestantes altermondialistes contre la guerre en Irak, Washington, le 24 septembre 2005.Le mouvement altermondialiste émerge dans les années 1990 autour de la contestation de la légitimité d’une gouvernance mondiale par des institutions supranationales. Porteur d’un fort héritage – tant d’un point de vue théorique que de ses forces militantes – issu des mouvements sociaux des années 1970, il compte dans ses rangs des activistes féministes. Si la question des femmes est présente dans les commissions, les principes fondateurs et l’agenda militant de l’altermondialisation, les féministes dénoncent toutefois le manque de transversalité de cette question dans les programmes altermondialistes et une mise en pratique trop inaboutie de l’égalité hommes/femmes dans ses instances.

Source: Féminismes et altermondialisme

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Acteurs et actrices de la construction européenne

Auteur-e-s Yves DENÉCHÈRE

Simone Veil présidant une séance du Parlement européen à Strasbourg, le 12 octobre 1979.  Photo : © Claude Truong-Ngoc.L’Europe n’a que des « pères » fondateurs : les hommes politiques européens qui se sont engagés dans les années 1950 dans la construction communautaire. Pas de femmes donc, et pour cause : elles n’ont alors que de très peu de place dans la vie politique nationale des six États bâtisseurs, même si on peut en identifier quelques-unes, dans l’ombre des fondateurs, à l’origine du projet européen. Mais aucune d’entre elles n’a eu de rôle déterminant. Cette absence initiale des femmes laisse à croire qu’elles ne sont pas intervenues dans la construction européenne. Mais ce qui est vrai pour les années 1950et 1960 ne l’est plus à partir des années 1980.

Source: Acteurs et actrices de la construction européenne

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Voyage de formation des artistes flamands en Italie (Le)

Auteur-e-s Élinor MYARA KELIF

Maerten van Heemskerck (1498-1574), Auto-portrait avec le Colisée, 1553. Fitzwilliam Museum.  Les nombreux récits relatant, au xviie puis au xviiie siècle, le périple d’artistes partis sur les routes d’Europe, majoritairement vers l’Italie, témoignent d’une pratique déjà communément intégrée au parcours de formation des artistes à cette époque mais qui existe dès le xvie siècle. Désireux d’apprendre une nouvelle manière de peindre, ils partent en direction de l’Italie, plus souvent de Rome, dans le but de se familiariser aux apports de la Renaissance italienne avant de rentrer en appliquer les leçons dans leur pays d’origine. Plus méconnus, car mal documentés, les voyages des artistes septentrionaux au xvie siècle ont pourtant contribué de manière significative à un renouveau du langage formel et du répertoire thématique de la peinture flamande ainsi qu’à la diffusion et à la circulation des modèles artistiques à l’échelle de l’Europe.

Source: Voyage de formation des artistes flamands en Italie (Le)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Diètes en Europe centrale (Les)

Auteur-e-s Marie-Françoise SAUDRAIX-VAJDA

Régi par le droit d’État, le système politique des États d’Europe centrale est fondé sur le partage du pouvoir entre le souverain et les ordres. Les diètes des différents territoires constituent un centre essentiel de la vie politique. La montée en puissance du pouvoir du souverain, qui finit par limiter celui des ordres, n’est un mouvement ni général, ni linéaire comme le prouve la permanence du poids politique des diètes en Europe centrale, parfois jusqu’au xixe siècle, en Hongrie notamment.

Source: Diètes en Europe centrale (Les)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail