Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)

Auteur-e-s Jean-Yves ANDRIEUX

Château de Pierrefonds (Oise), construit entre 1396 et 1407 par Louis d’Orléans pour contrôler le passage entre les Flandres et la BourgogneViollet-le-Duc s’est d’emblée signalé à la postérité par sa formation pragmatique, son profil original, son influence institutionnelle, sa capacité théorique et son œuvre considérable, tant de constructeur « rationaliste » (église Saint-Denis-de-l’Estrée) que de restaurateur (Sainte-Chapelle, Notre-Dame de Paris). Il a jeté les fondements d’une science de l’archéologie, initiée à la basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay et appliquée à de nombreuses églises et cathédrales. Sa restitution du château de Pierrefonds a tenté de fonder un art national hérité de l’excellence médiévale.

Source: Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Réforme et l’exil des artistes français (La)

Auteur-e-s Anne LEPOITTEVIN

Abraham-César Lamoureux (1635-1692), Statue équestre de Christian V, plomb doré, ca. 1685-1688.Confrontés aux guerres de religion des xvie et xviie siècles, de nombreux artistes protestants français choisissent l’exil pour sauver leur vie, préserver leur liberté de culte et, plus rarement, mettre leur art au service de leur foi. Leur départ observe grosso modo la chronologie du Refuge des protestants français avec deux pics distants de près d’un siècle (1562-1598 et 1660-1695), ainsi que sa géographie puisque ces artistes privilégient en général les cours et les grandes villes de terres protestantes comme l’Angleterre, la Hollande et la Prusse, sans oublier Genève.

Source: Réforme et l’exil des artistes français (La)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Le latin dans l’Europe des humanistes

Auteur-e-s Fulvio Delle DONNE

Pseudo-Cicero, Rhetorica ad Herennium, Italie, première moitié du XVe siècleLe latin humaniste est fondé sur le modèle du latin classique. Son créateur, peut-on estimer, est François Pétrarque (1304-1374), qui impose un style résolument différent de celui typique de l’ars dictaminis tardomédiéval. Les auteurs jugés dignes d’être imités sont au départ tous les Anciens mais, surtout à partir de la fin du xve siècle, le modèle cicéronien devient de plus en plus exclusif. Quelques exceptions importantes sont à signaler, comme celle d’Ange Politien (1454-1494) qui, opposé à Paolo Cortesi (1465-1510), juge que la vitalité de l’écriture ne peut être contrainte par des normes trop rigides dans l’imitation. À une époque où les langues vernaculaires acquièrent une pleine dignité, le latin devient la langue distinctive d’un groupe social et intellectuel restreint qui, à travers la maîtrise de ce dernier, revendique un rôle administratif et politique. Et de même les discussions apparemment érudites sur l’origine du latin, qui pour certains comme Leonardo Bruni (1370-1444) n’est employé, même dans l’ancienne Rome, que par une classe supérieure, contribuent à créer l’image d’une langue élitiste et exclusive.

Source: Le latin dans l’Europe des humanistes

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Ordres monastiques comme vecteurs de diffusion en Europe (Les)

Auteur-e-s Anne-Julie LAFAYE

Nef de l’abbaye de Boyle, Comté de Roscommon, Irlande.Les grands ordres monastiques européens constituent au Moyen Âge les premières organisations transnationales au monde, établissant d’importants réseaux de monuments dans toute l’Europe. À l’impact physique indéniable de leur présence sur les paysages ruraux et urbains de l’Europe médiévale s’ajoute la question du rôle joué par ces ordres religieux dans la diffusion des techniques et formes architecturales et artistiques et, par extension, dans la construction d’une histoire artistique et culturelle européenne liée au partage d’un patrimoine matériel.

Source: Ordres monastiques comme vecteurs de diffusion en Europe (Les)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Les ordres monastiques comme vecteurs de diffusion en Europe

Auteur-e-s Anne-Julie LAFAYE

Nef de l’abbaye de Boyle, Comté de Roscommon, Irlande.Les grands ordres monastiques européens constituent au Moyen Âge les premières organisations transnationales au monde, établissant d’importants réseaux de monuments dans toute l’Europe. À l’impact physique indéniable de leur présence sur les paysages ruraux et urbains de l’Europe médiévale s’ajoute la question du rôle joué par ces ordres religieux dans la diffusion des techniques et formes architecturales et artistiques et, par extension, dans la construction d’une histoire artistique et culturelle européenne liée au partage d’un patrimoine matériel.

Source: Les ordres monastiques comme vecteurs de diffusion en Europe

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Le maniérisme

Auteur Jérémie KOERING

7NFManierismeLe xxe siècle voit s’opposer diverses interprétations du maniérisme. Les tenants de l’art moderne entreprennent d’abord de réhabiliter cet art longtemps méprisé en y reconnaissant une « proto-avant-garde » libérée du modèle classique. Mais des historiens de l’art, dans un esprit conservateur et nationaliste, en font un symbole de décadence artistique. Après 1945, au moment où l’Europe est en pleine reconstruction, le maniérisme est perçu comme un art véritablement européen ayant permis aux différentes nations de « parler » une même « langue »…

Source: Le maniérisme

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Patrimoine de l’industrie : un nouvel enjeu culturel (Le)

Auteur-e-s Jean-Yves ANDRIEUX

Filature de laine bâtie en 1851 pour Sir Titus Salt, un des principaux patrons du textile dans le Yorkshire (nord-est du Royaume-Uni), par les architectes Henry Lockwood et Richard Mawson. Sur la rivière Aire, à proximité du canal de Leeds à Liverpool et du chemin de fer, le village industriel modèle de Saltaire a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 2001.Le patrimoine industriel est un des vecteurs qui reflètent le mieux la dualité de l’Europe. Il illustre, d’une part, les échanges qui ont développé le continent pendant trois siècles, mais sa reconnaissance dépend, d’autre part, des seules conjonctures nationales, comme le montrent les cas opposés de la France et du Royaume-Uni. Doté de valeurs originales (travail, technique, production, circulation des biens), il se distingue moins par son esthétique que par sa flexibilité, son ampleur, sa capacité à modeler les paysages.

Source: Patrimoine de l’industrie : un nouvel enjeu culturel (Le)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Fait monumental (Le)

Auteur-e-s Jean-Yves ANDRIEUXAlexandre GADY

Snowshill Manor, Angleterre.La production d’une architecture monumentale est un trait essentiel de l’histoire culturelle de l’Europe. Depuis l’Antiquité, puis sous l’influence du christianisme, un corpus d’une extrême diversité a été bâti sur l’ensemble du continent, source de vastes mouvements stylistiques étendus sur près de deux mille ans. Ce fonds sacré et laïque s’est adapté et transmis jusqu’au xxe siècle, tant dans ses formes que dans ses techniques, en même temps qu’il importait des motifs non européens. Depuis les Lumières, la reconnaissance des monuments a stimulé ces transferts croisés, accompagné l’essor des espaces nationaux et conduit à la quasi-sanctuarisation des monuments, sanctionnée par des lois de protection appliquées au xixe siècle dans les différents pays. Malgré les destructions et les guerres mondiales, l’Europe n’a cessé de se penser comme un continent monumental dont les ressources, exploitées aujourd’hui pour des raisons politiques et économiques, lui confèrent le plus clair de son prestige mondial.

Source: Fait monumental (Le)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Colloque international : Discriminés – exterminés – oubliés Patients psychiatriques et handicapés en URSS durant l’occupation nazie

Paris, 21-23 janvier 2016

Lieu : En Sorbonne, Amphithéâtre Michelet, entrée : 46, Boulevard Saint-Jacques, Paris 5e

Inscription obligatoire pour mesures de sécurité (sauf cartes Paris-Sorbonne ou Paris I) à l’adresse : labexguerres@gmail.com

Colloque international

Discriminés – exterminés – oubliés.
Patients psychiatriques et handicapés en URSS durant l’occupation nazie

Diskriminiert – vernichtet – vergessen.
Psychiatriepatienten und Behinderte in der Sowjetunion unter nationalsozialistischer Besatzung

Discriminated – exterminated – forgotten.
Psychiatric patients and disabled persons in the Soviet Union during Nazi occupation

Université Paris-Sorbonne et Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Labex EHNE « Écrire une Nouvelle Histoire de l’Europe » – Axe 5 « L’Europe des guerres et des traces de guerres »
Université de la Sarre (Allemagne)

(suite…)

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail