La virilité à l’épreuve des guerres

Auteur-e-s Julie LE GAC

Statue érigée en l’honneur du caporal Seyit, héros de l’armée turque (1922) à Gallipoli.Depuis l’Antiquité, sur le modèle du citoyen-soldat grec, l’idéal viril se construit notamment dans la guerre. LaRévolution confère des droits au soldat, exalte son courage et l’acceptation du sacrifice suprême. Au xixe siècle, les romantiques, les partisans de la colonisation et les nationalistes continuent d’ancrer la virilité dans la guerre, tandis que s’impose dans les sociétés civiles une masculinité moins belliqueuse. Au xxe siècle, l’augmentation de la puissance du feu, les mutations du combat et la reconnaissance de la peur et des troubles psychiatriques des combattants ébranlent le modèle militaro-viril. Pour autant, les valeurs prônées à la guerre et celles de l’armée demeurent avant tout masculines.

Source: La virilité à l’épreuve des guerres

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail