Humanités numériques: outils, méthodes et épistémologie

Penseur-RodinDepuis la sortie de A companion to Digital Humanities en 2005, les Humanités numériques, entendues ici comme un ensemble méthodologique plus qu’une discipline, n’ont cessé de se développer, tant dans le monde anglo-saxon qu’en Asie ou en Europe. La France et le monde francophone ne font pas exception, particulièrement depuis la tenue du premier THATCamp francophone (et européen) en 2010 et l’écriture du Manifeste des Humanités numériques. Plusieurs ouvrages et articles parus récemment attestent d’une vivacité des humanités numériques francophones. Parallèlement à cette expansion du champ des Humanités numériques existe un phénomène de numérisation discrète des pratiques de recherche des chercheurs. Ce phénomène ne va pas sans poser un certain nombre de questions méthodologiques. L’usage de bases de données, en ligne ou non, de moteurs de recherche comme Google se fait ainsi souvent aux dépens de la transparence méthodologique. Afin, à la fois, de fédérer et d’insérer des équipes de recherche liées au Campus Condorcet et au LabEx EHNE dans ce champs des Humanités numériques mais aussi de donner l’occasion à leurs membres d’apprendre de nouveaux outils pour leurs recherches tout en les encadrant méthodologiquement, cet atelier propose d’articuler pendant plusieurs séances des interventions méthodologiques et épistémologiques et des démonstrations d’outils. Une attention particulière sera portée à la participation des doctorants. Deux séances seront menées en commun avec le séminaire « Les transformations numériques du rapport au savoir » coordonné par Pierre Mounier et Aurélien Berra. Organisé par Frédéric Clavert (LabEx EHNE) et Léonard Laborie (CNRS, IRICE) en partenariat avec le LabEx EHNE, le Campus Condorcet, la Bibliothèque de la Maison de la recherche (Paris Sorbonne) et l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC). Le programme est disponible au format PDF.

campus-condorcet2 EHNEMentionLabExBasseDef LogoISCC

Adresses

  • Institut des sciences de la communication du CNRS, 20 rue Berbier-du-Mets, , Métro Gobelins
  • Bibliothèque de la Maison de la recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, Métro Odéon.

Sur inscription. S’adresser à Frédéric Clavert : frederic@clavert.net

Date Intitulé de la séance Intervenants Horaire et lieu
8 octobre Quelles transformations des sciences humaines et sociales à l’ère numérique? Frédéric Clavert, LabEx EHNE ISCC, de 14h-16h
15 octobre Organiser et structurer les données de sa recherche : introduction à Zotero Frédéric Clavert, LabEx EHNE Maison de la Recherche, 14h-16h
5 novembre Le texte à l’ère numérique. Sébastien Barret, IRHT (CNRS) Dominique Stutzmann, IRHT (CNRS) ISCC, de 14h-16h
19 novembre Usage de bases de données en ligne, constitution et exploitation d’un corpus Sabine Berger, Centre A. Chastel Frédéric Clavert, LabEx EHNE ISCC, de 11h-13h
3 décembre Analyse et fouille de texte Pierre Ratineau, LERASS (Toulouse 2) ISCC, de 14h-16h
17 décembre Analyse et fouille de texte, approfondissement (iramuteq / mallet / paper machine) Frédéric Clavert, LabEx EHNE ISCC, de 14h-16h
4 février La visualisation des données. Martin Grandjean, FNS / Lausanne. ISCC, de 11h-13h
18 février La visualisation des données : introduction à Gephi Frédéric Clavert, LabEx EHNE ISCC, de 11h-13h
4 mars Séance annulée.
18 mars Utilisation d’un système d’information géographique Samuel Haroutunian, Paris Sorbonne ISCC, de 11h-13h
1er avril Les épistémologies des SHS dévoilées par leurs instruments Éric Guichard, ENSSIB ISCC, de 11h-13h
15 avril Écriture et communication scientifiques : blogs et réseaux sociaux pour les chercheurs Sabine Berger, Centre A. Chastel Frédéric Clavert, LabEx EHNE Maison de la Recherche, 11h-13h
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Colloque: « Les Russes en France en 1814. Des faits, des imaginaires et des mémoires »

russes-parisParis, les 16 et 17 octobre 2014.

Organisé par le Centre de Recherches en Histoire des Slaves (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et UMR IRICE), le colloque « Les Russes en France en 1814, des faits, des imaginaires et des mémoires » se tiendra à Paris les 16 et 17 octobre 2014.

  • 16 octobre : La première demi-journée se déroulera au Panthéon, salle n°1 (place du Panthéon, métro Cluny ou Luxembourg) à partir de 13h.
  •  17 octobre : Pour la seconde journée, le colloque sera accueilli par la Fondation Simone et Cino del Duca (10 rue Alfred de Vigny,Paris 8e, métro Courcelles) à partir de 9h30.

L’entrée est libre mais l’inscription est obligatoire par courriel avant le 10 octobre, à l’adresse suivante : labexguerres@gmail.com

Le programme est disponible au format PDF.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Des photographies extraites du fonds Colbert en exposition à la Maison de la recherche

Ablutions musulmanes (Algérie)
Ablutions musulmanes (Algérie)

Des photographies extraites du Fonds Colbert sont en exposition à la Maison de la recherche, 28 rue Serpente à Paris. L’exposition est déclinée en 4 thèmes illustrés chacun par une sélection de 4 à 5 panneaux.

Dans le hall:

1) Femmes d’ici et d’ailleurs

2) Les Mondes Ottomans

Et dans la bibliothèque:

3) Les villes européennes

4) Regards d’Algérie

Elle est complétée par la présentation dans une armoire vitrée de plaques de verres originales accompagnées de l’appareil de projection utilisé à l’époque et des boîtes dans lesquelles elles étaient conservées. Une sélection d’ouvrages du fonds Serpente ayant trait à ces thématiques : Paris à la Belle Époque, l’Algérie du temps des colonies, les femmes au début du XXe siècle, etc… complète l’ensemble.

Pour en savoir plus:

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Programme du colloque international: « Espace public européen: histoire et méthodologie »

Piazza Dei Sole Bellinzona (Livio Vacchini, 1999)
Piazza Dei Sole Bellinzona (Livio Vacchini, 1999)

Jeudi 9 octobre 2014

Université Paris-Sorbonne, Salle des Actes

9h-11h30

Accueil des participants par Éric Anceau, université Paris-Sorbonne, axe 2 du LabeEx EHNE et Stefan Martens, directeur adjoint de l’Institut historique allemand

Introduction Gérard Raulet, Corinne Doria

Approches philosophiques de lespace public européen

Présidence : Eric Anceau (université Paris-Sorbonne)

  • Myriam Giargia (université de Milan/université Paris Ouest Nanterre), Le concept despace public européen est-il kantien ?
  • Gérard Raulet (université Paris-Sorbonne), Habermas et les mutations de lespace public. Un bilan dans le contexte néo-libéral
  • Olivier Voirol (université de Lausanne/Institut für Sozialforschung, Frankfurt a. M.), Un autre espace public. Retours sur les apports et les limites dun concept critique

Pause-café

11h45-13h

Espace public et droit

  • Violeta Besirevic (Union University Law School, Belgrade), Legal Norms  and Lawyers Roles in European Public Space Making : Assessing Integration by Adjudication
  • Hauke Brunkhorst (université de Flensburg), The function of radical public discourse in the evolution of European law

Déjeuner au Club des enseignants

14h30-16h30

Lespace public européen au prisme du XIXe siècle

Présidence : Jacques-Olivier Boudon (université Paris-Sorbonne)

  • Manuela Ceretta (université de Turin),  « Je meurs avec lEurope »: Joseph de Maistre ou de limpossibilité dun espace public européen
  • Corinne Doria (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Une nouvelle république des lettres ? La sociabilité des intellectuels européens au premier XIXe siècle
  • Marina Leoni (université de Turin), Quatremère de Quincy et la circulation des idées artistiques entre France et Allemagne au premier XIXe siècle.

Vendredi 10 octobre 2014

Maison de la Recherche Salle D035

9h30−11h00

Lespace public européen : de l’échelle locale à l’échelle extra-européenne

Présidence : Christian Wenkel (Institut historique allemand)

  • Michel Catala (université de Nantes), L’émergence de lEurope dans les espaces publics locaux et régionaux : vers une nouvelle identité européenne ?
  • Jörg Requate (université de Bielefeld), Créer un espace public européen. Lexemple de la guerre dAlgérie
  • Maximilian Müller-Härlin (ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche), In Search of a European Debate. Convergences and Divergences in French, German and British Political Discourse 195019932014

Pause-café

11h30–13h

Espace public et questions environnementales

  • Adrien Jahier (université Toulouse III-Paul Sabatier), Les organisations non gouvernementales et environnementales à Bruxelles : un « embryon » despace public européen ?
  • Mikaël Chambru (université Grenoble-Alpes), SuperPhénix, un « moment européen » pour les mouvements sociaux (19742014). Une analyse des dynamiques dun espace public oppositionnel transnational
  • Anahita Grisoni (CNRS, université de Lyon), De « leffet Nimby » à « Presidio Europa » : le mouvement NoTav comme acteur de la construction de lespace public oppositionnel

Pot de clôture

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Présentation du livre de Catherine Horel: « Les guerres balkaniques (1912-1913): conflits, enjeux, mémoires »

Couverture du livre
Couverture du livre

Le 20 octobre 2014, Catherine Horel viendra présenter son ouvrage Les guerres balkaniques (1912-1913): conflits, enjeux, mémoires (Peter Lang, 2014).

Elle sera accompagnée d’autres contributeurs de l’ouvrage:

  • Traian Sandu,
  • Jean-Marie Delaroche,
  • Nicolas Pitsos,
  • Frédéric Guelton,
  • Mathieu Jestin,
  • Bernard Lory.

La rencontre aura lieu entre 18h et 20h à la bibliothèque de la Maison de la Recherche.

Quatrième de couverture

Les contributions réunies dans cet ouvrage sur les guerres balkaniques se veulent une interrogation sur leur impact international et dans les sociétés concernées, elles questionnent également la mémoire qu’elles y ont laissée et le rôle de celle-ci dans les relations interétatiques.

Les auteurs s’intéressent tout d’abord aux conflits régionaux et aux questions territoriales, à l’expérimentation de la guerre et à la notion de patrie, aux relations entre civils et militaires, aux bandes armées. Un deuxième thème concerne plus particulièrement l’Empire ottoman puis la Turquie à travers l’importance de la Méditerranée, les indépendances successives des pays balkaniques, le devenir des villes ottomanes. La troisième partie renvoie à une tendance actuelle de la recherche qui entreprend de faire l’histoire des interventions internationales et des opérations de paix : l’action de la fondation Carnegie ; la spécificité de la diplomatie balkanique ; l’absence des grandes puissances et la fin du concert européen. Enfin, la quatrième partie traite des mémoires des guerres balkaniques : imagologie, censure et caricature ; les propagandes comparées des belligérants et des grandes puissances ; lieux de mémoire ; pour une écriture commune de l’histoire du conflit.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail