Le LabEx EHNE aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois (2014): les ateliers pédagogiques

RVH-RebellesLe LabEx EHNE, en coopération avec l’association HG-Clionautes, participera à deux ateliers pédagogiques à l’édition 2014 des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, qui portera cette année sur le thème « les rebelles ». Ces deux ateliers permettront à des chercheurs et des pédagogues de dialoguer.

Les corpus en ligne de sources primaires

Depuis l’émergence du web au milieu des années 1990, les historiens et historiennes l’ont investi. À partir du début des années 2000, plus particulièrement, l’effort de numérisation de sources primaires et leur mise en ligne sous forme de corpus numériques de recherche a focalisé une très grande partie des activités numériques des chercheurs en Histoire, engendrant une réflexion méthodologique profonde, une remise en cause des processus de la « fabrique » de l’histoire et de sa chaîne de production par l’inclusion de nombreux corps de métiers traditionnels (archivistes, documentalistes) et moins traditionnels pour les historiens (informaticiens, ingénieurs). Toutefois, la réflexion sur une utilisation de ces corpus à l’origine dédiés à la recherche dans l’enseignement, supérieur comme secondaire est restée peu développée chez les chercheurs. Cet atelier, mêlant chercheurs rompus aux pratiques numériques (Sabine Berger et Frédéric Clavert) et pédagogues, s’appuiera sur des exemples concrets et variés pour montrer comment ces corpus peuvent être utilisés en classe.

Vendredi 10 octobre, 11H30-13H
Amphi 1, site chocolaterie de l’IUT

Les ‘rebelles’ dans les relations internationales (XIXe-XXe siècles)

Autour d’exemples concrets, de documents, de données, de publications, d’événements précis, cet atelier réunira chercheurs et pédagogues afin d’échanger autour des façons d’intégrer dans l’enseignement secondaire le résultat de recherches récentes sur le sujet « Les ‘rebelles’ dans les relations internationales au XXe siècle ».

Isabelle Davion s’appuiera sur sa connaissance pointue de l’immédiat après-guerre et de l’entre-deux-guerres pour aborder le cas du « rebelle » Foch s’opposant à Georges Clemenceau. Elle utilisera des archives du service historique de la Défense.

Frédéric Clavert exploitera sa participation au programme de recherche strasbourgeois « Euroscepticisme, anti-européanisme et alter-européanisme dans la construction européenne » (MISHA, programme 2009-2010, programme dirigé par Martial Libera), qui a réuni des recherches pluridisciplinaires récentes sur les résistances à l’Europe. À partir de documents, y compris iconographiques et oraux, il pourra montrer toute la difficulté à appréhender ce phénomène.

Sébastien Hallade, doctorant au Centre d’histoire du XIXe siècle (Paris 1 / Paris 4), abordera le cas d’Eugène Sue, (1804-1857), légitimiste converti au socialisme dans les années 1840, auteur des Mystères de Paris (1842-1843) et des Mystères du peuple (1849-1857) et représentant du peuple (avril 1850-décembre 1851) opposant au coup d’État du 2 décembre 1851, qui s’est exilé en janvier 1852 en Savoie où il a terminé ses jours. Par ce sujet, outre la question classique de l’exil, Sébastien Hallade pourra évoquer le thème du roman comme source de l’histoire.

Sur cette base, chercheurs et pédagogues présents investigueront les meilleures voies pour que l’enseignement puisse intégrer ces recherches et thématiques.

Vendredi 10 octobre, 13h30-15h00
Salle    25,    ESPÉ

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail