Logo de l'Institut Historique Allemand à Paris

Signature d’une convention pluriannuelle entre l’Institut historique allemand et le laboratoire d’excellence «Écrire une histoire nouvelle de l’Europe»

Logo de l'Institut Historique Allemand à Paris
Institut Historique Allemand à Paris

Le 5 décembre 2013, une convention a été signée entre l’Institut historique allemand (IHA), représenté par son directeur Thomas Maissen, et le laboratoire d’excellence « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » (LabEx EHNE), représenté par son directeur Éric Bussière. Cette convention fixe le cadre d’une collaboration scientifique entre les deux partenaires pour toute la durée du LabEx EHNE.

Les deux partenaires s’engagent à mettre en place des actions communes de recherche, notamment à travers la mise en contact des chercheurs impliqués dans les travaux du LabEx EHNE avec les collègues et les universités allemandes, la co-organisation de journées d’études, colloques et tables-rondes, la co-organisation d’un cycle de conférences avec des intervenants allemands autour d’un sujet transversal du LabEx EHNE.

Cette convention se situe dans le prolongement des journées d’études déjà réalisées ou programmées entre le LabEx EHNE et l’IHA. Les demandes de contacts et projets de table-ronde ou colloques seront centralisés par la secrétaire générale du LabEx, Mme Corinne Doria.

Un comité de suivi a été créé pour coordonner et valider les projets communs : en font actuellement partie le Pr. Thomas Maissen, directeur de l’IHA, le Pr. Eric Bussière, directeur du LabEx EHNE, Mme Corinne Doria et M. Christian Wenkel ainsi que deux chercheurs (un pour le LabEx EHNE, un pour l’IHA) désignés au cas par cas.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Axe 1 – L’Europe comme produit de la civilisation matérielle: L’Europe en flux. Journées de Lancement (12-13 décembre 2013)

L'Europe en réseaux
Crédit: NASA

Des premiers trains de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier aux étiquettes d’appellation d’origine contrôlée sur les produits alimentaires européens, les réseaux matériels et les réglementations sont les signes les plus visibles de l’intégration européenne. Loin d’être des artefacts d’un processus d’intégration qui a commencé après la Deuxième Guerre Mondiale, ces réseaux représentent des circuits durables mais changeants pour le flux des biens, des personnes, des informations, et de l’argent en Europe. L’histoire de ces flux peut être remontée jusqu’à l’époque moderne.

“L’Europe des flux: l’Europe comme produit d’une civilisation matérielle”, axe 1 du LabEX Ecrire une histoire nouvelle de l’Europe” (EHNE) analyse ces flux et les espaces européens qu’ils ont structurés ou fragmentés, et leurs interpénétrations, chevauchements, ou conflits avec des flux régionaux, nationaux ou mondiaux. Ces enjeux sont abordés en portant l’attention sur les circulations croisées de l’énergie et des matières primaires, sur les mobilités des marchands, des marchandises, des consommateurs et des citoyen(ne)s, et sur les grands réseaux de la communication et de l’information qui les supportent. Dans une perspective de la longue durée, le projet analyse les formes matérielles, les régimes de gouvernance et d’usage, les savoirs et les risques qu’ils créent.

Le but de ces journées de lancement est de présenter le projet à un groupe d’experts et de l’insérer dans les recherches menées en Europe aujourd’hui sur des sujets proches. Ces journées regroupent des experts connus et de jeunes chercheurs porteurs de projets relevant des trois sous-axes de notre axe : Communication, Énergie, Mobilité. En explorant des cas variés, des réseaux électriques dans l’Europe centrale aux flux de marchands et marchandises dans les ports d’Europe occidentale à l’époque moderne, les experts rassemblés aborderont les méthodes, les enjeux et les questions clés autour des flux matériels en Europe.

Programme

Maison des sciences de la communication et de l’interdisciplinarité du CNRS, 20 rue Berbier du Mets, 75013 Paris.

Jeudi 12 décembre

14h-15h: présentation du LabEx et de l’axe 1

15h30-18h30 Session 1 : Communication

  • 15h30-15h45 Présentation du sous-axe (Pascal Griset, Léonard Laborie)
  • 15h45-16h30 Andreas Fickers, University of Luxembourg “Hands on! A plea for experimental media archaeology
  • 16h30-17h – pause
  • 17h-17h45 Alec Badenoch, Paris IV/Utrecht University “Transnational Radio Encounters: International radio services between expats, empire and education
  • 17h45-18h30 tbc

Vendredi 13 décembre

9h30-12h30 Session 2 : Mobilité

  • 9h30-9h45 Présentation du sous-axe (Reynald Abad, Mathieu Flonneau)
  • 9h45-10h30 Massimo Moraglio : TU Berlin “A technological Cassandra. The European transport industry (1940-2010) and its (black) scenarios”
  • 10h30-11h – pause
  • 11h-11h45 Klaus Weber, Europa-Universität Viadrina “Merchant migrations and merchandise circulations between Western European harbours (17th-19th Century)
  • 11h45-12h30 Jan Veluwenkamp, Rijksuniversiteit Groningen “Family networks in early modern Dutch business

12h30-14h00 déjeuner, Salle Akhoun, 1e étage

14h-17h Session 1 : Energie

  • 14h-14h15 Présentation du sous-axe (Alain Beltran, Yves Bouvier)
  • 14h15-15h Vincent Lagendijk, Maastricht University “Risks, Ideas, and Flows in the European Electricity System
  • 15h-15h30 – pause
  • 15h30-16h15 Mercela Efmertova and Jan Mikes, Universite Polytechnique, Prague “La recherche dans l´histoire d´électricité dans la République tchèque” les exemples : “le système énergetique MIR dans la Tchécoslovaquie dans les années 1945-1970” et l´électrification dans la Tchécoslovaquie (1918-1938)”
  • 16h15-17h Ana Cardoso de Matos and Maria da Luz Sampaio, Universidade de Ëvora “La recherche dans l’histoire éléctrique au Portugal” L’exemple: “Le Moteur Electrique au Portugal : transfert et innovation

17h-18h00 Concluding commentary and discussion – Erik van der Vleuten, TU Eindhoven

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

L’Europe et son “autre”: penser la Méditerranée comme objet de l’histoire des relations internationales du temps présent

Petrus Roselli. Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire (XVe siècle).
Petrus Roselli. Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire (XVe siècle).

Rencontres 2013-2014

Ces rencontres ont été conçues par le Groupe de travail sur la Méditerranée (UMR IRICE, axe 3 : L’Europe et les autres) dans le cadre de l’axe 4 (L’Europe, les Européens et le monde) du Labex Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (EHNE), qui est piloté par le Centre de recherches en histoire internationale et atlantique (CRHIA), Université de Nantes.

Les rencontres s’inscrivent dans l’un des objectifs déclarés du projet, à savoir la décomposition de la notion d’espace européen et l’écriture d’une histoire transnationale de l’Europe. Le groupe rassemble notamment des chercheurs des Universités de Paris I, Paris IV, de Nantes, et du Centre Roland Mousnier, dans le but de mener une réflexion autour de la Méditerranée comme objet d’histoire des relations internationales du temps présent. Une première série de rencontres a eu lieu en 2012-2013. Celles prévues pour 2013-2014 focalisent sur des thématiques plus spécifiques, permettant ainsi d’approfondir dans des problématiques qui seront davantage abordées dans le cadre d’un futur colloque.

Les séances sont organisées par Houda Ben Hamouda (doctorante, Université Paris 1, ATER à l’Université de Nantes, Guia Migani (MCF en histoire contemporaine, Université de Tours) et Sofia Papastamkou, docteur en histoire, BDIC.

Programme 2013-2014

Vecteurs de circulations d’idées et de savoirs dans l’espace méditerranéen

  • 6 décembre 2013 : Alain Messaoudi (MCF, Université de Nantes) : La contribution de l’orientalisme arabisant français à l’affirmation d’un espace méditerranéen
  • 21 janvier 2014 : Claire Fredj (MCF, Université Paris X-Nanterre) : L’invention d’une profession ? Le médecin de colonisation en Algérie XIXe-XXe s.

Construire et penser l’espace méditerranéen

  • 11 février 2014 : Elena Calandri (Professeur, Université de Padoue) : L’Occident et la construction de la Méditerranée : du Pacte Atlantique à la Conférence de Barcelone
  • 25 mars 2014 : John Tolan (Professeur, Université de Nantes) : La portée de la loi de l’église en terre d’islam : le statut légal des chrétiens latin en terre d’islam selon le juriste canonique Ramon de Penyafort (XIIIe s.)

Circulations transnationales, migrations

  • 29 avril 2014 : Simone Paoli (Chercheur post-doc, Université de Padoue) : The migration issue in Euro-Mediterranean relations from the Global Mediterranean Policy (1972) to the Barcelona Process (1995) : changes and continuities
  • 20 mai 2014 : Angelos Dalahanis (Chercheur post-doc, IREMAM) : La Maison de commerce d’Alexandrie et son rôle dans les circulations de personnes de la communauté grecque d’Egypte

Les séances se tiennent de 17h30 à 19h30 à l’Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin, Galerie J.B. Dumas, escalier L, 1er étage, salle F603.

Contact

  • houdabenhamouda31[at]gmail[dot]com
  • migani_guia[at]yahoo[dot]fr
  • sofia.papastamkou[at]bdic[dot]fr
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail